Rechercher

Une campagne pour payer les frais juridiques de Netanyahu récolte 1M NIS en 3 h

La campagne a été lancée par le pundit pro-Netanyahu Yinon Magal

Benjamin Netanyahu, alors Premier ministre, faisant une déclaration avant d'entrer dans la salle d'audience du tribunal de district de Jérusalem, le 24 mai 2020, pour le début de son procès pour corruption. À ses côtés, depuis la gauche, des députés et des ministres du Likud, dont Amir Ohana, Miri Regev, Nir Barkat, Israel Katz, Tzachi Hanegbi et Yoav Gallant. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Benjamin Netanyahu, alors Premier ministre, faisant une déclaration avant d'entrer dans la salle d'audience du tribunal de district de Jérusalem, le 24 mai 2020, pour le début de son procès pour corruption. À ses côtés, depuis la gauche, des députés et des ministres du Likud, dont Amir Ohana, Miri Regev, Nir Barkat, Israel Katz, Tzachi Hanegbi et Yoav Gallant. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une campagne visant à couvrir les frais juridiques du chef de l’opposition Benjamin Netanyahu (Likud) a récolté un million de shekels en trois heures.

Netanyahu, qui est accusé de corruption dans trois affaires, y compris de pots-de-vin dans l’une d’entre elles, a accusé les forces de l’ordre d’être à l’origine d’un « coup d’État » à motivation politique avec la gauche, les médias, la police et d’autres.

Il bénéficie d’un très large soutien au sein de la droite.

Le pundit pro-Netanyahu Yinon Magal a ouvert la collecte de fonds alors que les rapports ont proliféré sur les discussions sur un accord de plaidoyer que Netanyahu négocie avec les procureurs.

Le député Yinon Magal du parti HaBayit HaYehudi lors d’une réunion du parti à la Knesset, le 19 octobre 2015. (Crédit photo: Miriam Alster / Flash90)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...