Une cérémonie en hommage aux Juifs de Tunisie victimes des nazis
Rechercher

Une cérémonie en hommage aux Juifs de Tunisie victimes des nazis

L'évènement commémorera le 78e anniversaire de la rafle des Juifs de Tunis par les nazis et de l’instauration de camps de travail sur le territoire tunisien

Sur cette photo du mercredi 28 octobre 2015, un touriste visite La Ghriba, la plus ancienne synagogue d'Afrique, sur l'île de Djerba, dans le sud de la Tunisie. (Crédit : AP / Mosa'ab Elshamy)
Sur cette photo du mercredi 28 octobre 2015, un touriste visite La Ghriba, la plus ancienne synagogue d'Afrique, sur l'île de Djerba, dans le sud de la Tunisie. (Crédit : AP / Mosa'ab Elshamy)

Le 6 décembre prochain, la Société d’histoire des Juifs de Tunisie organisera en ligne une cérémonie commémorative du 78e anniversaire de la rafle des Juifs de Tunis par les S.S. (survenue le 9 décembre 1942) et de l’instauration de camps de travail sur le territoire tunisien jusqu’à sa libération par les Forces alliées le 8 mai 1943.

L’évènement aura lieu de 10h45 à midi. L’inscription est nécessaire sur ce lien.

La cérémonie annuelle de commémoration s’est tenue ces dernières années au Mémorial de la Shoah à Paris, en présence de représentants du gouvernement, de représentants diplomatiques de Tunisie, d’Allemagne et d’Israël en France, et de différentes personnalités religieuses, civiles et militaires.

Diverses personnalités publiques ont été invitées à la cérémonie de cette année, notamment Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, et Anne Hidalgo, maire de Paris.

A LIRE / 9 décembre 1942 : la rafle des Juifs de Tunis marque le début des persécutions nazies

Les noms des Juifs de Tunisie morts au champ d’Honneur, des déportés non revenus des camps d’Europe et de ceux assassinés dans les camps de travail institués sur le sol tunisien seront lus.

L’évènement a pour but de « faire connaÎtre un épisode peu connu de la Shoah qui éclaire le dessein des nazis et son caractère planétaire et non pas seulement limité à l’Europe » et « permettre que le souvenir des victimes des nazis sur le territoire tunisien perdure au-delà de la dispersion d’une large partie de la communauté juive de ce pays après la décolonisation », explique l’association.

Il s’adresse à « tous les originaires de Tunisie, mais également l’ensemble des membres de la communauté juive et de la communauté nationale ».

La Société d’histoire des Juifs de Tunisie a été fondée en 1997.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...