Une chercheuse fait supprimer d’Amazon des liens de livres négationnistes
Rechercher

Une chercheuse fait supprimer d’Amazon des liens de livres négationnistes

Stéphanie Courouble-Share a recensé près d’une centaine d’ouvrages négationnistes – dont certains interdits en France – en vente via Amazon

Le logo d'Amazon. Illustration.
Le logo d'Amazon. Illustration.

La chercheuse Stéphanie Courouble-Share a recensé près d’une centaine d’ouvrages négationnistes – dont certains interdits en France – en vente sur le site Amazon France.

La semaine dernière, selon un article de son site Internet, elle a ainsi envoyé une liste à la société américaine leur demandant une suppression « sans délai » de leur site.

« Peu après cet envoi, j’ai pu constater qu’ils avaient en effet été supprimés. Je remercie Amazon d’avoir réagi si rapidement à ma demande. C’est, je crois, une petite victoire pour tous ceux qui luttent contre la diffusion du négationnisme et de la haine, » a-t-elle écrit.

Parmi les ouvrages en vente, la chercheuse a ainsi découvert Les Écrits révisionnistes de Robert Faurisson ou encore Nuremberg ou la Terre promise de Maurice Bardèche.

Merci à Amazon ! Nous avons encore du travail, mais c’est, je crois, une petite victoire pour tous ceux qui luttent contre la diffusion du négationnisme et de la haine.

פורסם על ידי ‏‎Stephanie Courouble Share‎‏ ב- יום שישי, 29 במרץ 2019

« Hélas, le travail n’est pas fini, » regrette-t-elle néanmoins. « Certains ouvrages et revues que j’avais signalés se retrouvent sous d’autres liens, mis en vente soit par Amazon lui-même, soit par d’autres vendeurs (Ainsi, l’ouvrage Les mythes fondateurs de la politique israélienne de Roger Garaudy). Dans les prochains jours, j’enverrai à Amazon les détails sur les ouvrages et revues négationnistes encore en vente. Il est fort possible que très rapidement les autres vendeurs mettront en ligne d’autres ouvrages et que pour Amazon, le contrôle des ouvrages négationnistes ne soit pas facile, mais, il faudrait, à mon avis, modifier le système de filtres pour ce genre d’ouvrages. »

La chercheuse rappelle que, à la suite de la publication de ce livre, son auteur, Roger Garaudy, a été condamné en 1998 pour contestation de crimes contre l’humanité, diffamation raciale et provocation à la haine raciale.

Elle avance que le site de la Fnac est lui aussi concerné par le phénomène.

En 2017, à la demande du centre d’étude de Yad Vashem, l’historienne avait établi une liste de dix auteurs négationnistes. Amazon USA avait alors supprimé une dizaine d’ouvrages concernés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...