Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Une employée de Karhi licenciée après un congé maternité, avec un mari réserviste à Gaza

Le ministère affirme que la femme avait reçu une offre d'emploi identique dans un autre bureau

Le ministre des Communications, Shlomo Karhi, arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet du Premier ministre, le 10 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le ministre des Communications, Shlomo Karhi, arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet du Premier ministre, le 10 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le ministre des Communications, Shlomo Karhi, a licencié sa chef de bureau alors que l’époux de cette dernière, et père de leur bébé, combat à Gaza, selon un reportage publié mardi.

Cette femme de 29 ans, désignée sous le pseudonyme de Maayan, était revenue de son congé de maternité le 1er octobre, six jours avant l’attaque choc du Hamas contre le sud d’Israël, qui a déclenché la guerre en cours à Gaza – où le mari de Maayan a ensuite été envoyé pour combattre.

Elle a dû utiliser ses vacances et ses congés maladie pour s’occuper de sa fille, puis a repris le travail en novembre. En janvier, elle a déclaré au site d’information Ynet qu’elle avait été licenciée, après six ans de travail.

À son retour au ministère, elle a été envoyée dans un autre bureau, où « pendant des jours et des jours, je suis venue travailler et je n’ai rien fait ». Un mois plus tard, elle est retournée au bureau de Karhi, mais fin janvier, le chef de cabinet du ministre l’a informée qu’elle serait licenciée.

Selon Maayan, son licenciement a provoqué un tollé au bureau, après qu’un employé des ressources humaines a reproché au chef de cabinet d’avoir licencié une jeune mère mariée à un réserviste en service actif. Selon Maayan, le chef de cabinet a alors « perdu les pédales et a crié : ‘Prends tes affaires et quitte le bureau' ».

Le lendemain, selon Maayan, elle a été convoquée par Karhi lui-même, qui s’est excusé au nom du chef de cabinet, « mais n’a pas remis en question le licenciement lui-même ».

« En fin de compte, j’estime avoir commis deux péchés : avoir donné naissance à un enfant et avoir fait en sorte que mon mari soit appelé sous les drapeaux », aurait-elle déclaré, ajoutant : « Le ministre du gouvernement qui l’a envoyé à Gaza est celui qui a fini par me licencier ».

Le ministère des Communications a déclaré à Ynet que Maayan avait été démise de ses fonctions pour des « raisons professionnelles » et que « le ministre – avec beaucoup de sensibilité – a proposé à Maayan un poste identique, dans les mêmes conditions, en tant que chef de bureau dans le bureau du directeur-général [du ministère] », ce qu’elle a refusé.

Maayan est représentée par Shvut Ra’anan, une avocate du Forum des épouses de réservistes, dans le cadre d’un éventuel procès pour licenciement abusif intenté à l’encontre de l’administration.

Le Forum a été fondé pendant la guerre pour défendre les droits des épouses de réservistes, en particulier sur leur lieu de travail. Il a demandé que certaines protections sur le lieu de travail accordées par la loi aux soldats de réserve soient également appliquées à leurs épouses.

Une loi à cet effet, rédigée par Ofir Katz, président de la coalition, a été examinée dimanche par la commission du Travail et de la protection sociale de la Knesset.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.