Une équipe de basket israélienne finalement autorisée à jouer son match-retour en Turquie
Rechercher

Une équipe de basket israélienne finalement autorisée à jouer son match-retour en Turquie

L'équipe Ironi Nahariya ira à Gaziantep à bord d'un avion spécial, accompagnée d'une équipe de sécurité ; le Shin bet avait jugé ce déplacement dangereux et l'avait alors interdit

Gaziantep (Crédit : CC-BY-SA Annette von Spiegel/Wikipedia)
Gaziantep (Crédit : CC-BY-SA Annette von Spiegel/Wikipedia)

Le service de sécurité intérieur israélien a indiqué mercredi avoir autorisé l’équipe de basket-ball d’Ironi Nahariya d’aller disputer un match de Coupe d’Europe à Gaziantep en Turquie, près de la frontière syrienne, après une première interdiction en raison de menaces sécuritaires « exceptionnelles ».

L’équipe de Nahariya jouera le 22 février dans cette ville du sud-est de la Turquie le match retour de la phase éliminatoire de la Coupe Fiba contre le Royal Hali Gaziantep, après avoir remporté le match aller en Israël (96-75).

La semaine dernière, le service de sécurité intérieur israélien avait indiqué mercredi le Shin Bet dans un communiqué qu’en raison « de la menace exceptionnelle dans la région où le match devait se jouer, il a été décidé d’empêcher la délégation de partir ».

Gaziantep, au sud-est de la Turquie, se situe près de la frontière syrienne et a été le théâtre de plusieurs attentats attribués au groupe État islamique et aux rebelles kurdes.

Quatre personnes soupçonnées de préparer un important attentat au nom de l’EI ont été arrêtées la semaine dernière à Gaziantep, selon la presse turque.

D’après l’agence privée Dogan, la police a également saisi 150 kilos d’explosifs, deux Kalachnikov ainsi que de nombreuses munitions et les personnes arrêtées avaient reçu des ordres de chefs de l’État islamique en Syrie pour commettre un attentat « spectaculaire » en Turquie.

MK Miri Regev participates in Knesset committee in May. (photo credit: Uri Lenz/FLASH90)
Miri Regev (Crédit photo : Uri Lenz/Flash90)

L’équipe de Nahariya a déclaré sur une publication Facebok que la ministre des Sports Miri Regev est intervenue pour permettre la tenue du match.

L’équipe voyagera vers la Turquie à bord d’un vol spécialement affrété aux frais du ministère et de l’Israel Basketball Associatio, depuis l’aéroport directement jusqu’au stade, et ils prendront la route du retour immédiatement après le match.

« Grâce à l’insistance [de Regev et d’Amiram Halevy, président de l’IBA] et aux nombreux efforts déployés, le match retour à Gaziantep aura lieu comme prévu », a écrit Nisim Alfasi, président de l’Ironi Nahariya.

Eric Alfasi, coach principal, a affirmé que l’équipe voyagerait avec un petit contingent. Certains entraineurs ne seront pas du voyage, et une équipe de sécurité les accompagnera.

La semaine dernière, le service de sécurité intérieur israélien avait affirmé qu’aucune solution n’avait pu être trouvée pour autoriser le déplacement malgré des contacts intensifs avec les responsables du club israélien, des responsables sportifs et les services de sécurité turcs.

Malgré un tournant favorable du tourisme israélien et du rapprochement diplomatique, le site internet du bureau israélien du contre-terrorisme, rattaché au bureau du Premier ministre, a indiqué qu’il y avait « une hausse dans le risque immédiat d’attaques terroristes » en Turquie.

Il est donc conseillé aux Israéliens « d’éviter de visiter le pays » et pour ceux déjà sur place, de partir « dès que possible ».

L’an dernier, quatre Israéliens ont perdu la vie dans des attentats terroristes à Istanbul et plusieurs ont été blessés.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...