Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Une femme de 29 ans abattue devant ses enfants dans un village du nord du pays

Bayan Nassar Abbas a été déclarée morte à son arrivée à l'hôpital ; selon l’enquête préliminaire, le tireur avait l'intention de tirer sur la maison et de ne blesser personne

La police arrivant sur les lieux où Bayan Nassar Abbas, 29 ans, a été abattue dans le village de Kafr Kanna, dans le nord du pays, le 12 mars 2023. (Crédit : Capture d'écran vidéo)
La police arrivant sur les lieux où Bayan Nassar Abbas, 29 ans, a été abattue dans le village de Kafr Kanna, dans le nord du pays, le 12 mars 2023. (Crédit : Capture d'écran vidéo)

Une femme a été tuée par balle devant son domicile et ses enfants dans le village arabe de Kafr Kanna, dans le nord du pays, dimanche, ont indiqué la police et les secouristes.

Les secouristes ont trouvé Bayan Nassar Abbas, 29 ans, gravement blessée, et ont tenté de la réanimer tout en la transportant d’urgence à l’hôpital anglais de Nazareth, selon un communiqué du service de secours du Magen David Adom.

Les médecins ont dû prononcer son décès peu après son arrivée, selon le communiqué.

Un parent d’Abbas a déclaré à la Douzième chaîne qu’un homme s’était approché de la maison à moto et avait tiré dans sa direction.

Selon plusieurs médias, la victime était assise avec ses enfants sous le porche lorsqu’on lui a tiré dessus.

La police a déclaré avoir ouvert une enquête. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’assaillant avait probablement l’intention de tirer sur la maison sans blesser personne.

Hagit Peer, présidente de l’organisation de défense des droits des femmes Naamat, a déclaré dans un communiqué que « la violence se déchaîne tandis que nos élus continuent de s’occuper d’eux-mêmes au lieu de s’occuper de la vie elle-même ».

Peer a accusé le gouvernement de traîner les pieds en ce qui concerne une législation urgente qui pourrait protéger des vies.

« Indépendamment du contexte spécifique de l’événement de ce soir, il illustre d’une manière ou d’une autre les priorités du gouvernement », a déclaré Peer.

Selon l’organisation à but non-lucratif Abraham Initiatives, qui suit de près les violences au sein de la communauté arabe, 31 Arabes ont été tués dans des homicides depuis le début de l’année 2023. Parmi eux, 29 étaient des citoyens israéliens et deux étaient des Palestiniens de Jérusalem-Est ou de la région environnante.

Les communautés arabes d’Israël assistent depuis quelques années à une recrudescence des violences, entraînée principalement par le crime organisé – mais pas seulement. Les Arabes israéliens estiment que la police est incapable de sévir contre les organisations criminelles puissantes et qu’elle détourne le regard de ces violences depuis des années – avec des conflits entre familles, des guerres de gangs et des violences faites aux femmes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.