Une Israélienne succombe à ses blessures dues à des tirs de roquettes en mai
Rechercher

Une Israélienne succombe à ses blessures dues à des tirs de roquettes en mai

Rivkah Jamil, âgée de 89 ans, avait été hospitalisée dans un état grave à cause des blessures qu'elle avait subies en cherchant à s'abriter de roquettes

Une barrière de sécurité établie autour d'un cratère causé par une frappe à la roquette dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, près de la frontière avec Gaza, le 5 mai 2019 (Crédit : Jack Guez/AFP)
Une barrière de sécurité établie autour d'un cratère causé par une frappe à la roquette dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, près de la frontière avec Gaza, le 5 mai 2019 (Crédit : Jack Guez/AFP)

Dimanche, une femme, qui avait été gravement blessée alors qu’elle courait vers un abri anti-bombe dans le sud d’Israël en mai lors de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, a succombé à ses blessures.

Rivkah Jamil, âgée de 89 ans et habitante à Ashkelon, était tombée et s’était blessée à la colonne vertébrale alors qu’elle cherchait à se protéger des projectiles. Elle avait été hospitalisée dans un état grave.

Avec son décès à l’hôpital Barzilai dimanche, le nombre de victimes du violent weekend d’affrontements il y a deux mois est grimpé à cinq, le nombre le plus important des victimes pour Israël depuis la guerre de 2014 à Gaza, qui a commencé il y a exactement cinq ans.

Jamil avait perdu son mari lors de la guerre de Yom Kippour de 1973. Elle est la mère de cinq enfants et la grand-mère de 15 petits-enfants, selon des articles en hébreu. Les détails sur son enterrement doivent encore être annoncés.

En tout, plus de 600 roquettes ont été tirés sur Israël par les groupes terroristes palestiniens lors de l’épisode de violence des 4 et 5 mai. Un grand nombre de roquettes ont été tirées sur Ashkelon, une ville côtière juste au nord de Gaza.

En réaction, l’armée israélienne a mené des centaines de frappes depuis le ciel et le sol, y compris en ayant recours à l’assassinat ciblée très inhabituel d’un agent terroriste dont Tsahal disait qu’il transférait de l’argent depuis l’Iran vers des groupes terroristes dans la bande de Gaza.

Trois autres Israéliens du sud du pays ont été tués par des tirs de
roquettes : Moshe Agadi, âgé de 58 ans, Zaid al-Hamadeh, âgé de 47 ans, et Pinchas Menachem Prezuazman, âgé de 21 ans. Un autre homme, Moshe Feder, âgé de 60 ans, a été tué quand un missile anti-tank lancé depuis Gaza a touché sa voiture.

Des officiels palestiniens de ministère de la Santé ont annoncé 29 morts, y compris au moins 11 terroristes, avant qu’un accord de cessez-le-feu entre les deux camps ne soit obtenu le 6 mai.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...