Rechercher

Une femme tuée au centre juif de Miami-Dade ; son époux en garde à vue

Un homme a tiré et tué sa femme qui avait amené sa fille au centre pour des cours de natation; « aucune menace connue pour la communauté juive », a déclaré le centre communautaire

Le porte-parole de la police de Miami-Dade, Alvaro Zabaleta, s'entretient avec des journalistes après la fusillade mortelle au centre communautaire juif Michael-Ann Russell, le 3 avril 2022 (Crédit : Twitter)
Le porte-parole de la police de Miami-Dade, Alvaro Zabaleta, s'entretient avec des journalistes après la fusillade mortelle au centre communautaire juif Michael-Ann Russell, le 3 avril 2022 (Crédit : Twitter)

Une personne a été tuée par balle dans le centre communautaire juif de Miami-Dade dimanche dans ce que la police et le centre ont qualifié d’acte de « violence domestique ».

Le centre a déclaré qu’il n’y avait aucune menace pour la communauté juive.

Le suspect était en garde à vue, a déclaré Alvaro Zabaleta, porte-parole de la police de Miami-Dade, identifiant la victime comme l’épouse du suspect.

« Plus tôt dans la journée, il y a eu une fusillade au centre communautaire juif Michael-Ann Russell entraînant un mort », a déclaré le centre dans un communiqué.

« La police de Miami-Dade a confirmé que la fusillade faisait l’objet d’une enquête en tant que problème national. Le tireur présumé a été arrêté et la police a indiqué qu’il n’y avait aucune menace connue pour la communauté juive », a précisé le communiqué.

« Heureusement, des années d’exercices et de nombreux protocoles de sécurité ont assuré la sécurité de nos fidèles, de notre personnel et de la communauté », a précisé le communiqué, ajoutant que: « Nos pensées et nos prières les plus sincères vont à la famille de la victime. »

La victime a été identifiée comme étant Shandell Harris, 30 ans.

Zabaleta a déclaré qu’elle se trouvait au centre communautaire  pour le cours de natation de sa fille lorsqu’elle a été abattue par son mari, le beau-père de la fillette.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...