Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Une menace claire : le Hezbollah publie des images de sites dans le nord d’Israël prises par des drones

Le groupe terroriste a publié une vidéo de 10 minutes avec des plans de la baie de Haïfa et d'installations militaires sensibles, alors que l'envoyé américain appelle à la désescalade à Beyrouth

Photo de la baie de Haïfa tirée d'images du nord d'Israël qui, selon le Hezbollah, ont été prises par un drone à une date non précisée et publiées le 18 juin 2024. (Capture d'écran, X, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Photo de la baie de Haïfa tirée d'images du nord d'Israël qui, selon le Hezbollah, ont été prises par un drone à une date non précisée et publiées le 18 juin 2024. (Capture d'écran, X, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Le groupe terroriste du Hezbollah a publié mardi des images qu’il a présentées comme prises par l’un de ses drones de reconnaissance dans le nord d’Israël – à commencer par le port de Haïfa – alors qu’Israël disait avoir abattu plusieurs drones au-dessus de la Galilée occidentale.

On ignore à quel moment la dizaine de minutes d’images publiées par le Hezbollah a été tournée, et l’armée israélienne n’a pas encore fait de commentaire sur la question.

En novembre dernier, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, affirmait que le groupe terroriste avait envoyé des drones de surveillance au-dessus de Haïfa. Ces derniers mois, le groupe a lancé un nombre croissant de drones sur le nord d’Israël, certains d’entre eux chargés d’explosifs.

Ces images du littoral de Haïfa, situé à 27 kilomètres de la frontière libanaise, semblent inclure une partie d’une base de la Marine israélienne, ainsi que plusieurs navires de guerre et infrastructures appartenant à l’unité sous-marine Shayetet 7.

En plus du port de Haïfa, la vidéo contient des images de ce que le Hezbollah a présenté comme des installations militaires stratégiques dans le nord d’Israël – comme les systèmes de défense aérienne Dôme de fer et Fronde de David – ainsi que des images du quartier résidentiel de Kiryat Yam, situé non loin.

Le Hezbollah a affirmé que le drone était rentré au Liban sans être ennuyé.

Peu de temps après la publication de ces images, l’armée israélienne a déclaré avoir abattu trois drones au-dessus de la Galilée occidentale.

Les « cibles aériennes suspectes » ont été abattues par des missiles intercepteurs une fois entrées dans l’espace aérien israélien, a expliqué l’armée, ajoutant que les sirènes avaient retenti pour prévenir la population du risque de chute d’éclats d’obus suite aux interceptions.

La semaine passée, le Hezbollah a revendiqué plus de 2 100 opérations militaires contre Israël depuis le 8 octobre dernier, en guise de soutien aux Palestiniens et au Hamas en guerre contre Israël dans la bande de Gaza.

Jusqu’à présent, ces affrontements quasi-quotidiens à la frontière ont entraîné la mort de 10 civils et 15 soldats et réservistes côté israélien. De l’autre côté de la frontière, le Hezbollah estime à 343 le nombre de ses membres tués par Israël, principalement au Liban mais aussi en Syrie. Au Liban, le bilan est de 63 membres d’autres organisations terroristes, un soldat libanais et des dizaines de civils tués.

Les États-Unis et la France tentent d’empêcher la guerre d’éclater entre Israël et le Hezbollah. Pour autant, Israël a fait savoir qu’il n’hésiterait pas à prendre des mesures militaires en cas d’échec diplomatique.

« Diplomatiquement ou militairement, d’une manière ou d’une autre, nous ferons en sorte que les Israéliens chassés de chez eux puissent regagner leur foyer dans le nord d’Israël. Ce n’est pas négociable. Il n’y aura pas de nouveau 7 octobre ailleurs en Israël, sur aucune des frontières d’Israël », a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement israélien, David Mencer.

Le président du Parlement libanais Nabih Berri (à droite), avec l’envoyé américain Amos Hochstein à Beyrouth, au Liban, le 18 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Bilal Hussein)

Il a ajouté qu’Israël « faisait en sorte que le Hezbollah ne puisse ni se renforcer sur le plan militaire ni stocker des armes qui pourraient être utilisées pour des actions terroristes contre les Israéliens ».

C’est précisément dans le cadre de l’initiative américaine pour empêcher une nouvelle escalade des tensions entre Israël et le Hezbollah que l’envoyé américain Amos Hochstein s’est rendu à Beyrouth, mardi, après avoir passé la journée en Israël la veille, pour rencontrer des responsables libanais, dont le président du parlement Nabih Berri, allié du Hezbollah.

La conversation avec Berri a été « très bonne », a dit Hochstein, et a permis d’évoquer « la proposition d’accord sur Gaza, qui est aussi une occasion de mettre fin au conflit de l’autre côté de la Ligne bleue », la ligne de démarcation entre Israël et le Liban.

Le besoin de désescalade est « urgent », a déclaré Hochstein aux journalistes depuis Beyrouth, soulignant que les tirs transfrontaliers « duraient depuis longtemps déjà ».

« Il est dans l’intérêt de tous de régler la question rapidement et diplomatiquement – c’est possible et urgent », a-t-il martelé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.