Une municipalité ultra-orthodoxe établit une loi sur la pudeur et la non-mixité
Rechercher

Une municipalité ultra-orthodoxe établit une loi sur la pudeur et la non-mixité

La municipalité de Modiin Illit aurait interdit à ses employés hommes et femmes de voyager, de manger ou de s'asseoir ensemble

Modiin Illit. Illustration. (Crédit: Miriam Alster/Flash90)
Modiin Illit. Illustration. (Crédit: Miriam Alster/Flash90)

Une municipalité ultra-orthodoxe du centre d’Israël aurait envoyé à tous ses employés un recueil de règles sur la pudeur qui interdit aux hommes et aux femmes de voyager ensemble ou de s’asseoir les uns à côté des autres au travail, qui exclut les salutations informelles telles que « bonjour » et « au revoir », et interdit de plaisanter ensemble ou de discuter de questions qui ne sont pas directement liées au travail.

Alors que le conseil municipal de Modiin Illit, situé en Cisjordanie entre Tel Aviv et Jérusalem, assure que le document était en circulation depuis des années et n’était pas contraignant, plusieurs employés ont indiqué qu’ils avaient été invités à signer un formulaire de consentement, a rapporté mardi le quotidien Haaretz.

Les interdictions s’appliquent également aux hommes et aux femmes qui mangent ensemble, communiquent entre eux après les heures de travail – même sur des questions professionnelles – et apprennent à mieux connaître leurs familles respectives. Il est précisé que les hommes et les femmes doivent siéger dans des bureaux distincts ou, s’ils doivent se réunir, à des tables séparées, espacées l’une de l’autre de façon significative.

Violant ouvertement les décisions de la Cour suprême contre l’application de la ségrégation entre les sexes dans les autobus publics, le document exige également que les hommes et les femmes se rendent au travail séparément et qu’en l’absence d’alternative, les femmes doivent s’asseoir à l’arrière de l’autobus et les hommes devant, sans qu’il y ait de conversation entre les deux groupes.

Il est demandé aux responsables de veiller à ce que leurs employés respectent les règles et aux maris de veiller à ce que leurs épouses s’y conforment.

Le document – « Règles de comportement en milieu de travail » – commence par rappeler que la collaboration entre les hommes et les femmes peut constituer un « obstacle sérieux ». Il est indiqué que les règles constituent les bases des relations entre hommes et femmes qui sont « évidentes » pour tous ceux qui pratiquent la religion.

Le document a été distribué aux employés dans la même enveloppe que les formulaires fiscaux pour 2018 avec instruction de le signer, a rapporté Haaretz. Plus tard, le conseil municipal aurait changé d’avis et annoncé que le document avait simplement pour but de porter à l’attention du public les règles qui avaient été établies plusieurs années auparavant par des rabbins ultra-orthodoxes de renom.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...