Une star du football canadien condamnée à une amende pour négationnisme
Rechercher

Une star du football canadien condamnée à une amende pour négationnisme

B'nai B’rith Canada dépose plainte contre Khalif Mitchell pour publication de vidéos antisémites et anti-Israël sur Twitter

La star de football canadienne Khalif Mitchell  (Capture d'écran : YouTube)
La star de football canadienne Khalif Mitchell (Capture d'écran : YouTube)

La Ligue canadienne de football [LCF] a condamné à une amende un joueur de football star jeudi, accusé d’avoir publié un contenu antisémite et anti-israélien sur son compte Twitter.

Le joueur de ligne défensive des Alouettes de Montréal, Khalif Mitchell, a été condamné à une amende d’un montant non divulgué pour avoir posté des messages qui, selon la LCF,  violaient sa politique de médias sociaux.

« Il n’y a absolument pas de place dans notre ligue pour des commentaires utilisés pour diviser ou dénigrer les autres selon le sexe, la race, la religion ou l’orientation sexuelle », a déclaré Jeffrey Orridge, commissaire de la LCF.

L’enquête de la LCF a été lancée après la plainte de la branche canadienne du groupe de défense juif B’nai B’rith contre Mitchell, accusé d’utiliser les médias sociaux pour promouvoir la négation de l’Holocauste et des théories du complot reliant Israël et l’État islamique.

« En tant que modèle-star pour la jeunesse canadienne, M. Mitchell ne doit pas envoyer de tweets créant des divisions et de la haine sous la bannière de l’organisation des Alouettes de Montréal, » a déclaré dans un communiqué jeudi Michael Mostyn, directeur général de B’nai B’rith Canada.

Orridge a semblé acquiescer.

« Si nous reconnaissions que les joueurs ont le droit d’exprimer leurs propres opinions, en aucune circonstance, nous ne tolérons d’activité ou de commentaires dérogatoires ou inappropriés, mettant la réputation de la Ligue en question, » a-t-il déclaré, « et nous croyons que les récents posts de M. Mitchell sur les médias sociaux ont violé ces principes. »

Mitchell avait twitté un lien vers une vidéo YouTube intitulée « Le plus grand mensonge jamais raconté – La Shoah », un documentaire de 75 minutes faisant référence à l’Holocauste comme à l’ « assassinat présumé » de six millions de Juifs.

Il a également retweetté des posts suggérant que le renseignement israélien était derrière le groupe extrémiste de l’État islamique.

Sam Eskenasi, un porte-parole de B’nai B’rith, a déclaré au Toronto Star que le groupe avait reçu une plainte il y a quelques semaines à propos de « messages bizarres et de théories du complot étranges » sur le compte du joueur.

Il dit avoir alerté la LCF et la direction de l’équipe de Montréal, mais n’ayant pas reçu de réponse, ils ont décidé de publier leurs préoccupations.

A screen capture of a post shared by Canadian football player Khalif Mitchell linking the State of Israel and the Islamic State.
Capture d’écran d’un post partagé par le joueur de football canadien Khalif Mitchell liant l’Etat d’Israël à l’Etat islamique.

Ce n’est pas la première fois Mitchell a eu des démêlés suite à des commentaires postés sur les médias sociaux.

En 2012, il a été condamné à une amende pour avoir violé la politique de médias sociaux de la ligue après avoir utilisé des termes péjoratifs envers les personnes d’origine chinoise.

« Il est surprenant que suite à sa mauvaise conduite passée sur Twitter, ces posts publics n’aient pas été remarqués par les Alouettes », a déclaré Mostyn.

« Dans l’ère moderne, nous sommes libres d’être en désaccord avec les actions de la police ou du gouvernement, mais diriger sa haine envers les hommes et les femmes en uniforme, et reposter de nombreuses vidéos négationnistes, franchit la limite et est inadmissible. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...