Une victime d’une attaque à la voiture-bélier en Cisjordanie sort de l’hôpital
Rechercher

Une victime d’une attaque à la voiture-bélier en Cisjordanie sort de l’hôpital

"Je me suis réveillée comme si je sortais d'un rêve", a décrit Noam Nevis au sujet des minutes qui ont suivi l'attaque ; son frère Nachum reste dans un état grave

Noam Nevis, blessée dans une attaque à la voiture-bélier près de l'implantation d'Elazar en Cisjordanie, s'adresse aux journalistes à sa sortie de l'hôpital Hadassah Hospital Ein Kerem le 1er septembre 2019. (Capture écran : Twitter)
Noam Nevis, blessée dans une attaque à la voiture-bélier près de l'implantation d'Elazar en Cisjordanie, s'adresse aux journalistes à sa sortie de l'hôpital Hadassah Hospital Ein Kerem le 1er septembre 2019. (Capture écran : Twitter)

Une Israélienne blessée lors d’une attaque à la voiture-bélier survenue en Cisjordanie a été autorisée à quitter l’hôpital dimanche.

Noam Nevis, 20 ans, et son frère de 17 ans Nachum ont été heurtés par une voiture le 16 août dernier alors qu’ils attendaient le bus aux abords de l’implantation d’Elazar, où ils résident. Noam a été modérément blessée, et Nachum très grièvement.

Il reste dans un état grave après avoir été opéré au cerveau le mois dernier.

« Je me rendais à l’arrêt de bus avec Nachum devant l’implantation, avant même d’y arriver, une voiture nous a heurtés par derrière », a relaté Noam aux journalistes à sa sortie de l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem.

« Je ne me souviens pas vraiment. Je me suis réveillée comme si je venais de rêver », a-t-elle expliqué au sujet des instants qui ont suivi l’attaque.

L’assaillant, identifié comme étant Ala’a Harimi de Bethléem, a été abattu par un policier qui n’était pas en service qui était derrière lui sur la route,  après s’être extrait du véhicule.

Des soldats inspectent la voiture utilisée lors d’une attaque présumée à proximité de Elazar, en Cisjordanie, le 16 août 2019. (Gershon Elinson / Flash90).

Harimi, 26 ans, conduisait une voiture volée et aurait été incarcéré par le passé pour des crimes terroristes.

Elazar est une implantation située près de Migdal Oz dans le Gush Etzion, où l’étudiant de yeshiva Dvir Sorek a été poignardé à mort lors d’une agression terroriste survenue une semaine avant l’attaque à la voiture-bélier.

Le mois dernier également, la jeune Rina Shnerb âgée de 17 ans a succombé à une explosion près de l’implantation de Dolev dans le centre de la Cisjordanie. Son père Eitan et son frère Dvir était à ses côtés et ont été blessés. Les forces de sécurité ont procédé à plusieurs arrestations lors de la traque de la cellule terroriste responsable de l’attentat, perpétrée au moyen d’un engin explosif actionné à distance.

Peu avant, les responsables militaires israéliens avaient mis en garde contre un regain des activités et violences terroristes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza à l’approche des élections législatives israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...