Une vidéo musicale d’enfants israélo-brésiliens célèbre la dualité des origines
Rechercher

Une vidéo musicale d’enfants israélo-brésiliens célèbre la dualité des origines

Environ 60 enfants âgés de 2 à 19 ans ont chanté leur propre version de la chanson virale ‘Shevet Achim Ve Achayot’

JTA — Une vidéo d’enfants et de jeunes Israélo-Brésiliens chantant un nouveau tube israélien a touché les foules bien au-delà de la communauté brésilienne.

Environ 60 enfants, âgés de 2 à 19 ans, tous membres de la communauté brésilienne en Israël, ont interprété des extraits d’une version revue et corrigée du tube israélien « Shevet Achim Ve Achayot ». Plus de 4 000 personnes ont regardé cette vidéo depuis samedi soir.

« Même dans nos rêves les plus fous, nous ne nous attendions pas à un tel succès. Nous pensions que ceux qui regarderaient se limiteraient aux familles et à certains membres de la communauté brésilienne locale. Jamais à des milliers de personnes », a déclaré Marcos Homsani, un des initiateurs du clip, qui a quitté Rio de Janeiro avec sa famille pour s’installer en Israël en 2017.

La vidéo célèbre le troisième anniversaire de Kehila Yalla Chaverim, une communauté d’expatriés brésiliens qui comprend environ 300 familles dans la région de Sharon en Israël, notamment dans les villes de Raanana, Kfar Saba, Hod Hasharon et Netanya, avec la plus grande concentration d’immigrants brésiliens en Israël.

La vidéo a fait les gros titres de la presse locale et a bénéficié de la publicité de la municipalité sur ses réseaux sociaux. Des médias brésiliens juifs, l’ambassade israélienne et l’Agence juive au Brésil ont tous repris la vidéo.

Flavia Ciobotariu est la mère d’Ilana, âgée deux ans, la plus jeune participante. La petite fille est presque devenue une mascotte après avoir été présentée dans le final de la vidéo, s’exprimant avec sa voix de bébé et prononçant les mots qui, dans la version originale, sont lus par le président d’Israël, Reuven Rivlin.

« Nous sommes tombés amoureux du projet dès le premier jour. Mon mari et moi étions totalement surpris quand nous avons vu qu’Ilana concluait la vidéo d’une manière aussi mignonne », a déclaré Ciobotariu.

Ilana avait moins d’un an quand la famille a déménagé de Sao Paulo en Israël en 2017.

La chanson, composée sur une mélodie d’Idan Raichel et qui transmet un message d’unité entre tous les Israéliens (« Nous sommes les fleurs, les mélodies / Une tribu de frères et de soeurs », chante le chœur) est devenu un hymne en Israël depuis sa sortie à l’occasion de la 71e édition de Yom HaAtsmaout au mois de mai.

La version originale du clip été vue par plus de 20 millions de personnes. Elle a été chantée par plus de 30 artistes célèbres israéliens, qui ont enregistré leur partie via un téléphone portable avec différents paysages israéliens en toile de fond.

Il y a quelques semaines, plus de 100 participants au Taglit-Birthright Israël avaient également enregistré une version anglaise de la chanson sur 30 sites différents d’Israël.

Environ 15 000 immigrants brésiliens résident en Israël, selon l’ambassade brésilienne à Tel Aviv. En 2018, un nombre record de 700 Brésiliens ont déménagé en Israël, selon l’Agence juive. La majorité fuyait les violences urbaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...