Une vidéo palestinienne semble montrer des soldats fuyant les jets de pierres
Rechercher

Une vidéo palestinienne semble montrer des soldats fuyant les jets de pierres

Selon l'armée, les images diffusées sur les médias arabes ont été trafiquées et les militaires sont parvenus à disperser l'émeute survenue en Cisjordanie

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Les sites palestiniens ont publié samedi une vidéo semblant montrer deux soldats israéliens fuir un groupe de jeunes en train de lancer des pierres dans leur direction dans un village du nord de Cisjordanie.

Les images tournées à Kafr Qaddum, près de Qalqilya, montrent les militaires battre en retraite sans tir de sommation préalable, comme l’exige habituellement le protocole. Pressentant apparemment un danger de mort immédiat alors que le groupe d’au moins une douzaine de jeunes palestiniens leur lance des pierres, les soldats choisissent de courir et de reculer.

Dans un communiqué publié en réponse à la séquence, l’armée israélienne a fait savoir que ces images avaient été trafiquées et que les soldats avaient décidé de se replier après avoir achevé leur mission de dispersion d’émeute.

« La vidéo ne montre pas les autres forces présentes lors de l’événement. Le montage est tendancieux et ne reflète pas l’action menée par les soldats lors de la dispersion de l’émeute en cours, ni la situation telle qu’elle s’est présentée dans son ensemble », a noté l’armée.

Ce mouvement de protestation est survenu dans le cadre d’une recrudescence attendue des tensions en Cisjordanie et à Gaza.

Vendredi, l’ambassade américaine en Israël a émis un avertissement aux voyageurs en raison des inquiétudes face à d’éventuelles manifestations anti-américaines dans ces zones en signe de protestation contre le prochain sommet au Bahreïn. Elle a aussi interdit aux employés de la mission et aux membres de leurs familles de se rendre en Cisjordanie du 24 au 26 juin.

L’administration américaine et le Bahreïn avaient annoncé à la mi-mai qu’ils organiseraient la conférence économique dans la capitale bahreïnie de Manama le 25 et le 26 juin et que le sommet « facilitera les discussions sur une vision ambitieuse et réalisable ainsi que sur le cadre nécessaire pour un avenir prospère pour les Palestiniens et pour la région ».

Les autorités palestiniennes se sont fortement opposées à la conférence et ont vivement recommandé aux Etats arabes de ne pas y prendre part, affirmant qu’elle placera les questions économiques avant la conclusion d’une solution politique au conflit israélo-palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...