Rechercher

USA: Le candidat républicain antisémite battu aux élections locales dans le Michigan

Robert ‘RJ’ Regan, qui avait inondé les réseaux sociaux de sarcasmes antisémites et plaisanté sur le viol, a échoué à remporter un district contrôlé depuis dix ans par son parti

Robert Regan, le candidat républicain pour le siège de la Chambre d’État dans le 74e district du Michigan. (Crédit : Capture d'écran de YouTube/JTA)
Robert Regan, le candidat républicain pour le siège de la Chambre d’État dans le 74e district du Michigan. (Crédit : Capture d'écran de YouTube/JTA)

(JTA) – Pendant sa campagne pour un siège à la chambre de son État, le candidat républicain du Michigan Robert « RJ » Regan avait déclaré aux médias locaux : « Mes paroles ne sont pas aussi lisses et raffinées que les autres politiciens parce que je ne suis pas politicien. » Et force est de reconnaître que Regan s’est distingué de nombreuses manières des autres politiciens.

Il est vrai que les pages publiques de la majorité des hommes et des femmes politiques, sur Facebook, ne sont pas inondées de memes attribuant aux Juifs la responsabilité des attentats du 11 septembre, ne disent pas que les Juifs sont « le vrai virus » en lieu et place de la COVID-19, ou n’affirment pas de la même façon que le féminisme « est un plan juif qui vise la dégénérescence de l’homme blanc ». La plupart d’entre eux ne s’enregistrent pas non plus en train de plaisanter sur l’éventuel viol de leurs propres filles.

Regan, lui, l’a fait.

La majorité des politiciens se présentent aussi aux élections forts du soutien total de leur formation d’origine mais le Parti républicain du Michigan – qui a récemment voté en faveur du remplacement des responsables électoraux de l’État qui avaient certifié la victoire du président Biden en 2020 – a refusé d’aider Regan dans cette élection spéciale organisée dans la région de Grand Rapids après sa victoire aux Primaires, au mois de mars. Si le parti, dans le Michigan, l’avait initialement félicité pour sa réussite lors de ce tout premier scrutin, il avait ensuite fait volte-face quand ses propos et ses publications avaient été rendus publics.

Le co-président du Parti républicain dans le Michigan, Ron Weiser, lui-même Juif, avait évoqué des paroles et des écrits « inadmissibles », ajoutant « attendre beaucoup mieux de la part de nos candidats ». Le directeur de la communication du parti avait écrit sur Twitter que Regan était « probablement le pire candidat » qu’il n’ait jamais connu. Les Républicains, enfin, n’avaient pas appelé Regan à se retirer, préférant rester entièrement hors de la course.

Et finalement, contrairement à la plus grande partie des politiciens, Regan a perdu un siège dans une élection dans laquelle il était pourtant favori. Lors du scrutin qui a déterminé le remplaçant d’un membre de la chambre qui partait à la retraite, il a perdu dans le district conservateur face à la Démocrate Carol Glanville, qui a obtenu 7 288 voix contre 5 697 pour Regan. La gagnante devient ainsi la première Démocrate à occuper ce siège depuis une décennie.

« Les valeurs défendues dans l’Ouest du Michigan, ces valeurs d’intégrité, de décence et d’intérêt du bien commun, ont gagné ce soir », a commenté Glanville dans une déclaration annonçant sa victoire.

Illustration : Un manifestant se tient devant la Congrégation Beth Israel à Ann Arbor, dans le Michigan, flanqué de panneaux anti-Israël et antisémites. (Crédit : Alex Sherman/Jewish Telegraphic Agency)

Concédant sa défaite, Regan s’est qualifié de « Républicain America First » et il s’en est pris à « l’establishment du parti, constitué de RINO [Républicains de nom seulement] ».

Pendant sa campagne, Regan a insisté sur le fait qu’il n’était pas antisémite mais il n’a présenté aucune excuse pour ses posts publiés sur les réseaux sociaux, attaquant « les trolls de gauche en quête d’attention parce qu’ils savent quelles sont mes positions ».

Regan s’est présenté à de multiples reprises pour ce siège à la chambre de l’État par le passé, notamment en 2020, année où l’une de ses filles avait vivement recommandé aux résidents du Michigan de ne pas voter pour lui : « Je vous en prie, pour l’amour de Dieu. »

Le district va être redécoupé pour les prochaines élections du mois de novembre. Regan a fait savoir sur les réseaux sociaux qu’ils avait encore une fois l’intention de se présenter aux Primaires républicaines, au mois d’août.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...