Rechercher

USA: les premiers bureaux de vote ouvrent pour les élections législatives

Donald Trump n'a eu de cesse de le souligner à ses supporteurs que le scrutin serait un véritable référendum sur sa présidence

Illustration d'un panneau dans un bureau de vote américain qui enregistre des votes anticipés. Les élections de mi-mandat de novembre 2018 polarisent la société américaine. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Illustration d'un panneau dans un bureau de vote américain qui enregistre des votes anticipés. Les élections de mi-mandat de novembre 2018 polarisent la société américaine. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Les premiers bureaux de vote ont ouvert mardi sur la côte est américaine pour des élections législatives et locales qui marquent un premier test dans les urnes sur la présidence de Donald Trump et seront déterminantes pour sa fin de mandat.

Depuis 06H00 (11H00 GMT), les électeurs peuvent voter dans plusieurs Etats de la côte est – Connecticut, Maine, New Hampshire, New Jersey, New York, Virginia – ainsi que dans le Kentucky, dans le centre. Si les républicains perdent leur majorité au Congrès américain, le programme de Donald Trump sera profondément entravé.

En jeu : les 435 sièges de la Chambre des représentants ainsi qu’un tiers du Sénat (35 sièges), 36 postes de gouverneurs et une multitude de scrutins locaux.

C’est la première occasion pour les Américains de voter depuis la victoire choc de Donald Trump à la présidentielle de 2016, au terme d’une campagne qui, dans les dernières semaines, s’est déroulée dans un contexte particulièrement tendu. Le pays a été endeuillé par la pire tuerie antisémite de l’histoire des Etats-Unis (11 morts à Pittsburgh) et secoué par l’envoi de colis piégés à de hautes personnalités démocrates.

Les gens attendent au funérarium avant l’enterrement de Melvin Wax, 88 ans, le mercredi 31 octobre 2018 à Pittsburgh. (Crédit : Photo AP / Keith Srakocic)

Les démocrates sont donnés favoris pour prendre la majorité à la Chambre des représentants tandis que les républicains semblent bien partis pour maintenir, voire renforcer, leur courte majorité actuelle au Sénat (51-49).

Mais pour les deux chambres du Congrès, une grande incertitude pèse sur l’issue du scrutin, avec plusieurs duels potentiellement décisifs encore trop serrés dans les sondages, jusque dans les dernières heures, pour désigner les vainqueurs.

Ces élections de mi-mandat sont traditionnellement défavorables au parti qui occupe la Maison Blanche.

Donald Trump n’a eu de cesse de le souligner ces derniers jours, tout en martelant à ses supporteurs que le scrutin serait un véritable référendum sur sa présidence.

Le président américain Donald Trumpà un rassemblement « Make America Great Again » à Fort Wayne, dans l’Indiana, le 5 novembre, 2018. (Crédit : Jim WATSON / AFP)

Il s’est impliqué sans réserve dans la campagne, sillonnant l’Amérique à bord de l’avion présidentiel pour tenir des meetings devant des milliers de supporteurs galvanisés, avec un message axé sur la bonne santé économique de Etats-Unis et la lutte contre l’immigration clandestine.

La participation s’annonce en nette hausse, dans des élections qui ne motivent d’ordinaire pas les foules, et où la mobilisation d’un camp ou de l’autre sera clé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...