USA: un cimetière juif poursuit la ville pour des dégâts causés par des SDF
Rechercher

USA: un cimetière juif poursuit la ville pour des dégâts causés par des SDF

Bikur Cholim réclame 230 000 dollars pour nettoyer les seringues et les excréments sur les tombes, disant que la municipalité doit faire plus pour protéger le site

Le cimetière Bikur Cholim de Seattle. (Crédit : Google maps)
Le cimetière Bikur Cholim de Seattle. (Crédit : Google maps)

Les responsables d’un cimetière juif du nord de Seattle ont déposé plainte contre la ville, disant que son inaction contre le problème des sans-abris qui y vivent lui ont coûté des centaines de milliers de dollars.

Cette réclamation d’une somme de 230 000 dollars a été déposée par Ari Hoffman, membre du conseil d’administration du cimetière, dans la journée de lundi.

Hoffman a expliqué le mois dernier aux médias locaux que des stèles avaient été profanées et que du matériel nécessaire à l’usage de drogues, ainsi que des excréments, avaient été retrouvés sur les tombes. Hoffman a également précisé que des prostituées utilisaient les bois situés derrière le cimetière pour y recevoir leurs clients.

Cette plainte concerne les dépenses associées au nettoyage du cimetière et à la réparation des dégâts commis par les sans-abris qui s’y sont installés.

Le cimetière Bikur Cholim abrite des tombeaux qui remontent à l’époque de la guerre civile, ainsi que récents.

De l’autre côté de la rue, le cimetière historique séfarade subit des vandalismes similaires.

Hoffman a expliqué que ses demandes passées à le ville, où il réclamait le départ des sans-abris vivant dans des camping-cars et des tentes, n’ont jamais été prises en compte.

« Mon père est un survivant de l’Holocauste, il est enterré dans ce cimetière et il ne mérite pas ça », a dit une femme présente sur les lieux, citée par une filiale de Fox, Q-13.

La prochaine étape sera une plainte en recours collectif contre la municipalité, a dit Hoffman.

Une somme atteignant presque les 230 000 dollars a été dépensée pour nettoyer les bois et installer des lumières pour décourager les éventuels campeurs, ainsi que pour l’embauche de personnels chargés de nettoyer les lieux, de surveiller le cimetière et de gérer les problèmes courants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...