USA: un élu accuse 3 milliardaires juifs d’avoir « acheté le contrôle » du Congrès
Rechercher

USA: un élu accuse 3 milliardaires juifs d’avoir « acheté le contrôle » du Congrès

Tom Emmer, représentant du Minnesota a mentionné, dans une lettre adressée aux Républicains, George Soros, Tom Steyer et Michael Bloomberg

Tom Emmer, représentant du Minnesota, en 2015. (Crédit AP Photo/Andrew Harnik)
Tom Emmer, représentant du Minnesota, en 2015. (Crédit AP Photo/Andrew Harnik)

Une lettre envoyée par le président du Comité national républicain du Congrès Tom Emmer aux membres du parti mentionne trois « radicaux de gauche » qui, dit-il, « ont acheté aux Démocrates le contrôle du Congrès ». Ils ont en commun d’être tous les trois Juifs.

Emmer représente le 6e district du Minnesota à la Chambre des représentants. Le journal américain Jewish World, basé à Minneapolis, a été le premier à consulter cette lettre, qui aurait circulé en mars et en juillet, et qui l’a relayée vendredi.

La lettre, sur papier à en-tête d’Emmer, indiquait que « les nouvelles d’un progrès réel et signification sur le renversement de notre nation ont été contrecarrées par les médias biaisés et les centaines de millions de dollars de propagande anti-républicaine injectés par des intérêts spéciaux progressistes, financées par les milliardaires d’extrême-gauche George Soros, Tom Steyer et Michael Bloomberg.

« Ces radicaux de gauche ont simplement ACHETÉ le contrôle du Congrès aux démocrates », poursuivait la lettre.

George Soros, fondateur et président de l’Open Society Foundations, assiste à la réunion annuelle du Conseil européen des relations extérieures, à Paris, France, le 29 mai 2018. (François Mori/AP)

Soros et Bloomberg sont Juifs et Steyer, dont le père était Juif, s’identifiait comme Juif. Il s’affilie aujourd’hui au mouvement épiscopalien.

La lettre évoque le cliché antisémite selon lequel les Juifs riches utilisent leur argent pour contrôler le monde.

Ces trois hommes avaient déjà été visés par la même accusation de la part de plusieurs personnalités républicaines ou conservatrices, notamment le chef de la majorité à la Chambre, Kevin McCarthy.

Ilhan Omar, représentante démocrate du Minnesota avait suggéré dans un tweet, il y a quelques mois, que le lobby pro-Israël avait acheté son influence au Capitole. Omar s’est ensuite excusée après qu’elle a appris que son tweet relevait d’un cliché antisémite. Elle a ensuite affirmé qu’elle ne regrettait pas ses propos.

Steve Hunegs, directeur exécutif du Conseil des Relations des communautés juives du Minnesota et des Etats du Dakota, a critiqué la lettre d’Emmer, tout en déclarant au journal qu’il est « un bon ami de la communauté juive du Minnesota ».

Le Comité national républicain du Congrès a, à plusieurs reprises, accusé les démocrates, et notamment Omar, d’être antisémites, a rapporté le journal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...