Rechercher

Vandalisme anti-palestinien : Des pneus de voiture crevés à Sheikh Jarrah

Les caméras de surveillance montrent trois hommes encagoulés entrant dans une zone clôturée, avant de dégonfler les pneus de 11 voitures ; pas de commentaire immédiat de la police

Un officier de police israélien recueille des preuves sur un véhicule vandalisé dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 19 novembre 2021. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)
Un officier de police israélien recueille des preuves sur un véhicule vandalisé dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 19 novembre 2021. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)

Des vandales ont crevé les pneus de près d’une dizaine de véhicules appartenant à des Palestiniens dans la nuit de jeudi à vendredi dans un quartier sous tension de Jérusalem où un groupe juif nationaliste mène depuis des décennies une bataille juridique pour expulser les Palestiniens, ont indiqué des résidents vendredi.

Des images de vidéosurveillance montrent trois hommes encagoulés entrant dans une zone clôturée de Sheikh Jarrah avant de lacérer les pneus de voitures garées.

L’identité des responsables reste inconnue, mais ces dernières semaines ont été marquées par une escalade de la violence de la part de résidents israéliens d’implantations envers les Palestiniens en Cisjordanie.

La police israélienne n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Les agressions et les actes de vandalisme perpétrés par des Israéliens à l’encontre de Palestiniens et des forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie, ou à l’encontre d’Arabes en Israël, sont communément appelés des attaques « prix à payer ». Leurs auteurs affirment qu’ils agissent en représailles à la violence palestinienne ou aux politiques gouvernementales considérées comme hostiles au mouvement des implantations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...