« Vichy et les Juifs » revient sur le rôle prépondérant du gouvernement français
Rechercher

« Vichy et les Juifs » revient sur le rôle prépondérant du gouvernement français

« L’administration allemande dépendait des Français, c’était essentiel pour la déportation que l’Etat français l'assiste ».

Robert Paxton (Crédit : capture d’écran Dailymotion)
Robert Paxton (Crédit : capture d’écran Dailymotion)

Dans une nouvelle édition de « Vichy et les Juifs », écrit par Michaël R. Marrus et Robert O. Paxton, les auteurs reviennent sur le rôle déterminant de l’Etat français dans la déportation juifs vers les camps de la mort.

Entre la première édition et la seconde édition, les archives françaises ont été ouvertes, en 2008, aux chercheurs.

A l’occasion d’une interview France Info, Robert O. Paxton revient sur le fonctionnement du système de Vichy.

Selon ses propos, « on voit que l’administration française a appliqué ses lois avec parfois un peu de désapprobation, mais l’Etat a soutenu le renforcement de la loi ».

Robert O. Paxton explique qu’en 1940 l’Etat allemand voulait expulser ses Juifs en France. En d’autres termes « les allemands ne voulaient pas d’une France hostile aux juifs ». C’est deux ans plus tard que l’idée d’une extermination automatique est apparue.

Après l’armistice en 1940, les Allemands continuent à expulser des Juifs en France occupée. Ainsi 6 000 juifs ont été envoyés dans un camp en France en 1940, avant d’être expulsés en 1942 à Auschwitz.

Le livre permet une compréhension de l’intérieur du système du gouvernement de Vichy.

Selon son auteur, le maréchal Pétain a un rôle prépondérant dans la déportation des juifs de France, « Pétain lui-même voulait expulser les juifs de l’enseignement, de l’administration, de l’économie, de la culture française parce qu’il croyait qu’il y avait trop de juifs en France ».

La presse de la fin des années 30 répand l’idée que les Juifs sont mauvais pour la France, pour son économie dans une crise des réfugiés comparable à celle d’aujourd’hui.

Les archives françaises font clairement état d’une volonté d’aider les Allemands dans leur entreprise d’extermination des juifs. « Les Français ont crée un organisme qui organisait l’expropriation de la propriété juive et les Allemands laissent faire parce qu’ils n’avaient pas assez de personnels, C’est écrit noir sur blanc. » rapporte Robert O. Paxton.

Cependant, le gouvernement de Vichy n’avait pas clairement connaissance de la solution finale, selon l’auteur du livre « il ne voulait pas en savoir plus », les Juifs étaient envoyés dans des camps de travail.

Il y avait des rumeurs, mais la situation était trop incompréhensible, « l’assassinat systématique de tout un peuple » était inenvisageable à l’époque. C’est à la libération des camps que la vérité éclate.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...