Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

Vingt-cinq otages thaïlandais aux mains du Hamas sont « saufs », dit un négociateur

Lepong Syed, homme politique thaïlandais, affirme que les otages pourraient être libérés dans "10 jours ou moins" si Israël et le Hamas s'accordent sur un cessez-le-feu

Photo d'illustration : une femme passe devant les portrait des israéliens pris en otage à Gaza après avoir été enlevés le 7 octobre pendant une manifestation pour leur libération à Tel Aviv, le 13 novembre 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Photo d'illustration : une femme passe devant les portrait des israéliens pris en otage à Gaza après avoir été enlevés le 7 octobre pendant une manifestation pour leur libération à Tel Aviv, le 13 novembre 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Le gouvernement thaïlandais dit avoir reçu l’assurance du Hamas que 25 de ses ressortissants retenus en otage par le groupe terroriste islamiste palestinien sont « saufs », a déclaré jeudi un membre de l’équipe de négociation du royaume chargée de la libération des otages.

« Les ressortissants thaïlandais en captivité sont saufs », a déclaré Lepong Sye, précisant qu’ils ne pourraient être libérés que si un cessez-le-feu était annoncé.

Plus de 240 personnes ont été prises en otage lors du massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre, au cours duquel des terroristes ont franchi la frontière entre la bande de Gaza et Israël, tuant au moins 1 200 personnes.

En réponse, l’armée israélienne a bombardé Gaza avec une offensive aérienne et terrestre, visant à détruire les capacités militaires et de gouvernance du Hamas. Le ministère de la santé, contrôlé par le Hamas, a déclaré que plus de 11 500 personnes, dont des milliers d’enfants, ont été tuées au cours de la guerre, bien que ces chiffres ne puissent être vérifiés de manière indépendante. Les chiffres palestiniens incluraient à la fois des civils et des agents terroristes tués à Gaza, y compris à la suite de tirs de roquettes ratés par les groupes terroristes eux-mêmes.

Le Hamas a assuré à Bangkok que ces otages « retourneraient bientôt dans leur patrie », a ajouté le responsable politique thaïlandais. « J’espère que ce sera dans moins de dix jours, ou même dans quelques jours », a-t-il aussi avancé.

Le gouvernement israélien qui s’est juré d’anéantir le Hamas, classé terroriste par Israël, les Etats-Unis et l’UE, a jusque-là rejeté tout appel à un cessez-le-feu.

Le ministre thaïlandais des Affaires étrangères, Parnpree Bahiddha-Nukara, arrive au siège du gouvernement à Bangkok, Thaïlande, le 5 septembre 2023. (Crédit : Sakchai Lalit/AP)

L’équipe de négociation, composée essentiellement de musulmans thaïlandais, a été en contact permanent avec le groupe armé.

« Nous avons insisté pour que les Thaïlandais soient libérés rapidement », a relevé M. Lepong, président d’une association d’amitié thaïlando-iranienne.

Les commentaires de M. Lepong interviennent alors que le ministre thaïlandais des Affaires étrangères s’est rendu au Qatar au début du mois pour s’entretenir avec son homologue iranien du sort des otages.

Environ 30 000 Thaïlandais travaillaient en Israël, souvent dans le secteur agricole, lorsque le conflit a éclaté.

La Thaïlande a depuis organisé le rapatriement de plus de 8 500 de ses ressortissants, selon le ministère des Affaires étrangères.

Trente-neuf citoyens thaïlandais ont été tués et 19 blessés lors de l’invasion du Hamas, et le royaume a évacué plus de 8 500 de ses habitants, selon le ministère thaïlandais des affaires étrangères, un bilan qui fait du royaume l’un des pays les plus touchés par le conflit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.