Rechercher

Violences dans les hôpitaux : La grève nuira aux patients – ministère de la Santé

Moshe Bar Siman-Tov a exhorté le chef du syndicat des médecins à annuler le mouvement de lundi sans toutefois contester "la nécessité d'exprimer une protestation"

Le directeur-général du ministère de la Santé de l'époque, Moshe Bar Siman-Tov, lors d'une conférence de presse sur le coronavirus, au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Flash90)
Le directeur-général du ministère de la Santé de l'époque, Moshe Bar Siman-Tov, lors d'une conférence de presse sur le coronavirus, au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Flash90)

Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, a demandé dimanche à l’Association médicale israélienne d’annuler la manifestation prévue ce lundi dans les hôpitaux et cliniques publics, au motif qu’elle nuirait aux patients.

Dans une lettre envoyée au président de l’association, Zion Hagay, Bar Siman-Tov a déclaré qu’il ne contestait pas « la nécessité d’exprimer une protestation » suite aux récentes violences à l’encontre du personnel médical, mais a prévenu que « les mesures prévues porteront atteinte aux patients et à leur routine quotidienne ».

« Comme vous, les fonctionnaires du ministère de la Santé et moi-même suivons les récents événements avec beaucoup d’inquiétude et traitons avec une grande sévérité tout rapport de violence dans le système de santé. Ce phénomène nuit gravement au système et à ses employés et doit être abordé avec une politique de tolérance zéro », a-t-il écrit dans la lettre, publiée par la Douzième chaîne.

Bar Siman-Tov a déclaré qu’il enverrait une lettre à tous les employés du ministère résumant certaines des mesures déjà prises pour lutter contre la violence et les mesures que le ministère prévoit de prendre dans un avenir proche pour l’éradiquer complètement.

Il a ajouté qu’il se rendrait mardi au centre hospitalier Soroka à Beer Sheva – où a eu lieu un récent incident violent contre le personnel médical – et a invité Hagay à se joindre à lui.

« Il est clair qu’il y a encore beaucoup à faire », a-t-il déclaré, soulignant qu’il était « déterminé » à utiliser tous les moyens à sa disposition pour garantir la sécurité du système de santé, aussi bien pour les patients que pour le personnel.

Il a exhorté Hagay à reconsidérer la grève. « Considérant que nous sommes prêts à agir sur la question, je vous demanderai d’éviter lesdites démarches », a déclaré Bar Siman-Tov.

Dans sa lettre, il a également exprimé son soutien aux médecins et aux infirmières qui doivent faire face quotidiennement à des accès de violence de la part des patients.

« Nous traversons une période complexe et dangereuse où la violence à l’encontre du personnel médical est devenue un phénomène quotidien », a-t-il déclaré. « La direction du ministère de la Santé est à vos côtés pour faire face à ce phénomène inacceptable. »

La grève prévue, annoncée jeudi par le syndicat des médecins, intervient après plusieurs incidents violents survenus ces dernières semaines dans les hôpitaux israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.