Virus : Amnesty appelle Israël à fournir des vaccins aux Palestiniens
Rechercher

Virus : Amnesty appelle Israël à fournir des vaccins aux Palestiniens

Le ministère de la Santé palestinien a déclaré lundi attendre une première livraison de vaccins destinés à la Cisjordanie et à Gaza en février grâce au dispositif d'accès Covax

Des doses du vaccin contre le coronavirus de Pfizer-Biotech dans un centre de vaccination à Magdeburg, à l'est de l'Allemagne, le 27 décembre 2020. (Crédit : Ronny Hartmann / POOL / AFP)
Des doses du vaccin contre le coronavirus de Pfizer-Biotech dans un centre de vaccination à Magdeburg, à l'est de l'Allemagne, le 27 décembre 2020. (Crédit : Ronny Hartmann / POOL / AFP)

L’ONG de défense des droits humains Amnesty International a appelé mercredi Israël à fournir des vaccins contre le Covid-19 aux Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza, affirmant que l’Etat hébreu y était obligé par le droit international.

L’Autorité palestinienne en Cisjordanie, territoire où vivent 2,8 millions de Palestiniens, n’a pas publiquement demandé d’assistance à Israël pour la fourniture de vaccins.

Et il est très peu probable que les terroristes islamistes du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza qui abrite 2 millions de Palestiniens, se mettent officiellement en relation avec l’Etat hébreu sur le dossier. Les deux parties se sont livré trois guerres depuis 2008.

Mais Amnesty a appelé Israël à « arrêter d’ignorer ses obligations internationales en tant que puissance occupante et à agir immédiatement pour s’assurer que des vaccins anti-coronavirus soient fournis de manière équitable aux Palestiniens vivant sous occupation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ».

Le ministère de la Santé palestinien a déclaré lundi attendre une première livraison de vaccins destinés à la Cisjordanie et à Gaza en février grâce au dispositif d’accès Covax, mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour venir en aide aux pays les plus pauvres.

L’Autorité palestinienne a aussi annoncé être en contact avec d’autres fournisseurs de vaccins mais le ministère de la Santé a indiqué que la Cisjordanie ne disposait pas d’infrastructures pour stocker les doses Pfizer-BioNTech, qui doivent être conservées à très basses températures.

Israël a commencé le 19 décembre à vacciner à un rythme effréné sa population, en commençant par le personnel soignant et les personnes âgées, plus d’un million de personnes ayant reçu la première dose à ce jour.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré samedi espérer voir 2,25 millions d’Israéliens vaccinés (deux doses nécessaires) en un mois, soit un quart de la population.

L’Etat hébreu a enregistré plus de 451 000 cas de Covid-19, dont plus de 3 400 décès. En Cisjordanie, 100 000 cas, dont 1 100 décès, ont été recensés tandis qu’à Gaza, les contaminations s’élèvent à plus de 43 000 dont 404 morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...