Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Vives critiques face à la venue de Salah Hamouri à Marseille

L'homme, condamné pour terrorisme par la justice israélienne, s’est notamment récemment exprimé à la prison des Baumettes, devant les détenus

Salah Hamouri, à droite, arrive à l'aéroport français de Roissy après son expulsion d'Israël, le 19 décembre 2022. (Crédit : Daphné BENOIT / AFP)
Salah Hamouri, à droite, arrive à l'aéroport français de Roissy après son expulsion d'Israël, le 19 décembre 2022. (Crédit : Daphné BENOIT / AFP)

Salah Hamouri, condamné pour terrorisme par la justice israélienne, s’est récemment exprimé à la prison des Baumettes, à Marseille, où il a échangé avec des détenus. Il était présent dans le cadre du festival Ciné-Palestine.

« Le pire peut toujours être dépassé. […] Est-ce un nouveau programme de réinsertion par l’exemple ? Se rend-on compte de l’aberration scandaleuse de cette décision ? », a exprimé sur Twitter Philippe Meyer, président du B’nai B’rith France.

Il y a quelques jours, le Crif Marseille-Provence s’était déjà inquiété de sa venue dans la ville.

« Cet homme est un terroriste, affilié au FPLP, dont la branche armée a multiplié attentats et détournements d’avions depuis les années 60 », a expliqué Fabienne Bendayan, présidente du Crif Marseille-Provence, au journal La Provence, s’inquiétant de cette invitation lancée par plusieurs associations pro-palestiniennes et la CGT, à la Bourse du Travail de Marseille.

« J’ai écrit au préfet, ainsi qu’au maire, pour leur signifier le risque de troubles à l’ordre public. Transposer la haine d’Israël sur notre sol, c’est menacer la communauté juive et les réseaux sociaux s’en font déjà écho. Je m’indigne aussi qu’un député de la France insoumise [Sébastien Delogu] reçoive ce terroriste dans sa permanence », a-t-elle ajouté.

« Au même titre que je suis engagé sur les questions arménienne et kurde, je reçois un homme de convictions dans le cadre du droit à l’autodétermination des peuples », a réagi le député. « Cette rencontre n’est absolument pas orientée contre la communauté juive, je suis le premier à dénoncer l’antisémitisme et je refuse toute distinction religieuse. Mais un député a le choix de ses rencontres. »

https://twitter.com/philippemeyer92/status/1669080114146029571

Ces derniers mois, à Toulouse et à Paris, des échauffourées ont éclaté entre soutiens et opposants de Salah Hamouri lors de conférences. Après l’annulation de l’une d’entre elles à Lyon en janvier dernier, organisée par la mairie, il a de nouveau été invité prochainement dans la ville, cette fois par le « collectif 69 de soutien au peuple palestinien ».

Lors d’une récente table-ronde, Salah Hamouri a déclaré « qu’Israël n’est pas un fait accompli que nous les Palestiniens devons accepter », a rapporté Vincent Chebat, de l’organisation israélienne NGO Monitor. Ces propos ont pu susciter la colère de ses opposants.

Le terroriste Salah Hamouri a été expulsé le 18 décembre 2022 par Israël vers la France, après plusieurs mois de détention. La France avait condamné cette expulsion, la jugeant « contraire au droit ». L’ONU doit prochainement examiner la responsabilité pénale de ceux, y compris la compagnie israélienne El Al, impliqués dans son expulsion.

L’homme avait déjà été emprisonné en Israël entre 2005 et 2011 pour participation à la tentative d’assassinat d’Ovadia Yossef, ancien grand rabbin d’Israël et fondateur du parti ultra-orthodoxe Shas, avant d’être libéré en 2011 dans le cadre d’un échange de 1 027 prisonniers ayant permis la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit.

Soupçonné par Israël de liens – ce qu’il nie – avec le groupe terroriste Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), une organisation jugée terroriste par l’État hébreu et l’Union européenne, Salah Hamouri, 38 ans, vit en France depuis son expulsion d’Israël en décembre, jugée « contraire au droit » par Paris.

Depuis son arrivée sur le sol français, accueilli en héros à l’aéroport, plusieurs de ses conférences ont été interdites en raison de risques de troubles à l’ordre public selon les autorités françaises.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.