Washington aurait autorisé Israël à tuer un puissant général iranien – média
Rechercher

Washington aurait autorisé Israël à tuer un puissant général iranien – média

Le journal koweitien indique que les deux alliés ont omis la tentative d’il y a 3 ans, quand les Américains ont averti Téhéran de la volonté israélienne de tuer Qassem Soleimani

Le commandant des forces Al-Qods des Gardiens de la Révolution islamique, Qassem Soleimani (Crédit : YouTube/BBC Newsnight)
Le commandant des forces Al-Qods des Gardiens de la Révolution islamique, Qassem Soleimani (Crédit : YouTube/BBC Newsnight)

Selon le journal koweïtien al-Jarida, les agences de renseignement américaines auraient donné leur feu vert à Israël pour assassiner le haut responsable iranien chargé de coordonner l’activité militaire de la République islamique sur les territoires libanais, syrien et irakien.

Au cours des 20 dernières années, Qassem Soleimani a commandé la Force al-Qods – la branche des Gardiens de la Révolution islamique responsable des opérations militaires et clandestines en dehors de la République islamique.

Soleimani est une figure clé dans le soutien au président syrien Bashar al-Assad et dans les efforts de guerre visant à permettre de reprendre des villes et des villages aux groupes rebelles dans le cadre de la guerre civile en cours en Syrie.

Soleimani est également chargé d’apporter une aide militaire au groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah et au groupe sunnite du Hamas à Gaza – tous deux engagés dans la destruction d’Israël – ainsi qu’aux groupes chiites et kurdes en Irak.

L’article de jeudi publié par al-Jarida, connu pour publier des histoires improbables concernant Israël, a été largement repris par les médias israéliens.

Il n’y a eu aucune réaction immédiate de la part de Jérusalem ou de Washington.

Il y a trois ans, Israël a failli assassiner Soleimani près de Damas, a déclaré al-Jarida citant une source anonyme, mais les Américains auraient averti les Iraniens suite à un profond désaccord entre Washington et Jérusalem.

L’événement a eu lieu sous l’administration Obama qui, selon les articles de l’époque, était tellement concentrée sur la garantie de l’accord nucléaire iranien de 2015 qu’elle a choisi de négliger et même d’entraver les efforts visant à réprimer les organisations terroristes soutenues par l’Iran.

Aujourd’hui, les administrations Trump et Netanyahu sont en accord concernant l’Iran. Il y a quatre jours à peine, les deux pays ont signé un protocole d’accord conjoint préparant le terrain pour une complète coopération face au programme nucléaire iranien, à ses programmes de missiles et à ses autres activités, selon un reportage télévisé israélien.

Selon la source citée par le journal, l’assassinat de Soleimani servirait les intérêts des deux pays et les autorités américaines auraient donné à Israël le feu vert pour mener à bien l’opération.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...