Washington invite les voyageurs à « faire preuve d’une prudence accrue » en Israël
Rechercher

Washington invite les voyageurs à « faire preuve d’une prudence accrue » en Israël

Un avis du Département d'État met en garde les citoyens américains sur le fait que "des actes de violence peuvent se produire à Jérusalem et en Cisjordanie à tout moment"

Les gardes-frontières israéliens dans une rue durant des affrontements avec des manifestants palestiniens protestant contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 9 mars 2018 (Crédit :  / AFP PHOTO / ABBAS MOMANI)
Les gardes-frontières israéliens dans une rue durant des affrontements avec des manifestants palestiniens protestant contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 9 mars 2018 (Crédit : / AFP PHOTO / ABBAS MOMANI)

JTA – Le Département d’Etat américain a appelé les voyageurs à « faire preuve d’une prudence accrue en Israël en raison du terrorisme ».

Dans un courriel adressé aux citoyens inscrits à son programme STEP (Smart Traveler Enrollment Program), le département d’État a indiqué que le niveau de sécurité d’Israël, de la Cisjordanie et de Gaza est au niveau 2 : faire preuve d’une extrême prudence.

L’avertissement de sécurité stipule que les voyageurs ne doivent pas se rendre à Gaza en raison du « terrorisme, des troubles civils et des conflits armés ». Elle recommande également aux voyageurs de reconsidérer leur voyage en Cisjordanie en raison du « terrorisme, des troubles civils potentiellement violents et de la possibilité d’un conflit armé ».

L’avertissement poursuit : « Des groupes terroristes et des terroristes solitaires continuent de préparer des attentats en Israël, en Cisjordanie et à Gaza. Les terroristes peuvent commettre des attentats sans avertissement ou presque, en ciblant des lieux touristiques, des plaques tournantes de transport, des marchés, des centres commerciaux et des installations des administrations locales. Des violences peuvent se produire à Jérusalem et en Cisjordanie sans avertissement. »

Le personnel du gouvernement américain peut voyager librement en Israël, sauf dans les zones proches de Gaza, de la Syrie, du Liban et de l’Égypte. Leurs déplacements sont « extrêmement limités » en Cisjordanie. Il leur est interdit de se rendre à Gaza.

L’avertissement invite également les voyageurs à se tenir informés de la situation, à éviter les manifestations et les foules et à connaître l’emplacement de l’abri anti-aérien le plus proche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...