Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Washington met en place un canal pour évoquer avec Israël les victimes civiles de Gaza

Selon un responsable américain, Blinken a récemment dit aux dirigeants israéliens que les États-Unis avaient besoin de « réponses » aux frappes signalées

Des Palestiniens près d'un bâtiment détruit par une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 25 janvier 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des Palestiniens près d'un bâtiment détruit par une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 25 janvier 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

WASHINGTON – Les Etats-Unis ont créé un canal de communication avec Israël pour évoquer les cas de civils tués ou blessés par l’armée israélienne à Gaza ainsi que les installations civiles prises pour cibles, ont déclaré à Reuters deux responsables américains proches du dossier.

Ce canal a été mis en place à l’issue d’une réunion, ce mois-ci, entre le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le cabinet de guerre israélien, au cours de laquelle Blinken a exprimé son inquiétude face aux informations « ininterrompues » de frappes israéliennes sur des sites humanitaires ou ayant entraîné la mort d’un grand nombre de civils.

Au cours de cette réunion, Blinken a déclaré au Premier ministre Benjamin Netanyahu, au ministre de la Défense Yoav Gallant et au ministre Benny Gantz que Washington avait besoin d’avoir « des réponses » sur ces frappes, au besoin d’un « canal fiable » par lequel les États-Unis pourraient évoquer ces questions avec les Israéliens, a expliqué l’un des responsables américains.

Cette initiative n’avait pas encore été signalée et les responsables américains ont demandé l’anonymat pour évoquer les détails qui l’entourent.

Ce canal a vocation à répondre aux pressions incessantes sur l’administration Biden au sujet des morts palestiniens alors qu’Israël est en guerre contre le Hamas, depuis l’attaque dévastatrice menée par l’organisation terroriste au pouvoir à Gaza le 7 octobre dernier, au cours de laquelle près de 1 200 personnes ont été tuées – essentiellement des civils – et 253 prises en otage.

Suite à cette attaque, Israël a déclaré la guerre au Hamas et s’est lancée dans une offensive pour le chasser du pouvoir et récupérer ses otages.

Selon le ministère de la Santé contrôlé par le Hamas à Gaza, plus de 25 000 Palestiniens de la bande de Gaza ont été tués depuis le 7 octobre 2023. Ce chiffre non vérifié ne fait pas le distinguo entre terroristes et non-combattants et pourrait comprendre les civils tués par des roquettes lancées par des organisations terroristes à Gaza. Pour sa part, l’armée israélienne affirme avoir tué près de 10 000 membres du Hamas à Gaza, en plus du millier de terroristes tués en territoire israélien le 7 octobre.

La création de ce canal est également le signe de la déception de Washington envers Israël face à la situation humanitaire à Gaza, alors que les États-Unis demandent une intensification de l’aide humanitaire de façon à alléger les souffrances de la population civile.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, à gauche, s’entretenant avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken, devant le QG militaire de la Kirya, à Tel Aviv, le 9 janvier 2024. (Crédit : Elad Malka/ Ministère de la Défense)

A travers ce canal, qui fonctionne depuis quelques semaines, Washington parle avec les Israéliens de certains « incidents particulièrement préoccupants » liés à la campagne militaire d’Israël à Gaza, a précisé un autre responsable américain, et les Israéliens enquêtent et informent les Américains.

Les Israéliens transmettent des informations complémentaires sur des incidents et font parfois amende honorable, admettant « une erreur », ont déclaré les responsables, sans plus de précisions.

Les États-Unis ont mis en place ce canal pour favoriser la responsabilisation d’Israël, a déclaré l’un des responsables. On ignore à ce stade quelles mesures Washington pourrait prendre contre Israël, le cas échéant.

Le porte-parole du Département d’État a refusé de s’exprimer sur cette question mais a déclaré que Washington considérait qu’Israël avait le devoir de protéger les infrastructures humanitaires et de prendre toutes les précautions pour limiter les pertes civiles.

« Lorsque nous avons des informations faisant état d’incidents qui soulèvent des inquiétudes, nous en parlons maintenant directement avec le gouvernement israélien pour obtenir plus d’informations », a déclaré le porte-parole.

Des soldats israéliens interviennent dans la bande de Gaza sur une photo non datée, publiée par l’armée le 25 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Ce canal est opéré par des diplomates de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, le bureau régional Du département d’État chargé du Moyen-Orient et l’envoyé spécial du président américain Joe Biden pour les questions humanitaires de la région, David Satterfield, ont précisé les responsables.

Très récemment, les États-Unis ont utilisé ce canal pour obtenir des informations complémentaires sur ce que les Nations Unies ont présenté, mercredi, comme une attaque de chars israéliens contre l’un de leurs complexes à Gaza, abritant des Palestiniens déplacés. On ignore de quelle manière Israël a réagi, ont déclaré des responsables.

A ce jour, l’administration Biden s’abstient de critiquer ouvertement Israël sur la question du nombre de morts palestiniennes, même si de hauts conseillers de Biden ont pu déclarer qu’un « trop grand nombre » de Palestiniens avaient été tués en raison du conflit.

Le porte-parole adjoint du Département d’État, Vedant Patel, a déclaré mercredi que toute mort de civil était « un déchirement », mais qu’il ne s’agissait pas d’une opération américaine et qu’il appartenait à l’armée israélienne d’enquêter sur « les accusations crédibles de violations du droit de la guerre ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.