Wonder Woman ne veut pas être Première ministre d’Israël
Rechercher

Wonder Woman ne veut pas être Première ministre d’Israël

L'actrice israélienne Gal Gadot, qui incarne Wonder Woman au cinéma, était l'invitée d'un célèbre talk-show américain

L'actrice israélienne Gal Gadot incarne Wonder Woman au cinéma. (Crédit : Zack Snyder/Warner Bros)
L'actrice israélienne Gal Gadot incarne Wonder Woman au cinéma. (Crédit : Zack Snyder/Warner Bros)

Israël est peut-être en train de chercher un super-héros pour le sauver, mais ce ne sera pas Wonder Woman.

Gal Gadot a déclaré à Jimmy Kimmel, présentateur du talk-show américain « Jimmy Kimmel Live ! », qu’elle n’avait absolument aucune intention de devenir Première ministre d’Israël.

Après que l’actrice israélienne a dit à Kimmel qu’elle avait regardé pour la première fois le débat pour les élections américaines, la conversation s’est tournée vers son pays natal.

« En tant que Wonder Woman, avez-vous un jour pensé à vous présenter pour devenir Première ministre d’Israël ? « , a demandé Kimmel.

« Non, » fut sa réponse directe.

Cependant, l’ancienne Miss Israël, qui incarne Wonder Woman dans le film basé sur les comics de DC, a pris le temps d’expliquer les subtilités du système politique israélien à Kimmel.

« Il est très difficile de construire une coalition quand il y a autant de partis, c’est certain », a-t-elle dit de la politique israélienne, réputée instable.

Elle a également évoqué l’absence de limitations de mandats successifs, dont profite Benjamin Netanyahu – qui en est à sa dixième année de mandat en tant que Premier ministre.

Gadot se rendra aux Nations unies la semaine prochaine, où Wonder Woman a récemment été nommée ambassadrice des Nations unies pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Cette décision a été vivement critiquée, de nombreuses personnes se demandant pourquoi l’ONU ne pouvait trouver une femme réelle comme modèle à suivre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...