Yaalon annonce un nouveau parti politique « sans entourloupes »
Rechercher

Yaalon annonce un nouveau parti politique « sans entourloupes »

L'ancien membre du Likud avait été limogé de la Défense par Benjamin Netanyahu

L'ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon prend la parole lors d'une manifestation culturelle à Raanana le 15 juillet 2017. (Flash90)
L'ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon prend la parole lors d'une manifestation culturelle à Raanana le 15 juillet 2017. (Flash90)

L’ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon a annoncé mardi qu’il formait un nouveau parti politique et qu’il se présentera aux prochaines élections nationales au mois d’avril.

« J’ai fait une promesse et je vais la tenir », a déclaré Yaalon dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. Il a déclaré qu’il dirigera le parti et dévoilera prochainement sa liste de candidats.

« Ce parti sera sans entourloupes », a-t-il dit.

Yaalon, un ancien chef d’État-major belliciste de l’armée israélienne et ancien membre du Likud, a promis de se présenter contre Netanyahu après qu’il a été limogé par le Premier ministre en 2016, pour être remplacé par Avigdor Liberman. Il a quitté le Likud et la Knesset peu après, et depuis, a régulièrement critiqué Netanyahu et fait savoir qu’il reviendrait se présenter contre lui en politique.

זה הזמן שלנו לקחת אחריות! כל חיי הייתי חייל של המדינה. אני קורא לכם להכנס יחד איתי אל מתחת לאלונקה ולהביא תקווה לישראל!הגיע הזמן למנהיגות אחרת!

Posted by ‎משה (בוגי) יעלון – Moshe (Bogie) Ya'alon‎ on Tuesday, 25 December 2018

Yaalon avait soulevé les problèmes économiques et sociaux d’Israël, notamment le racisme le sexisme, et a déclaré qu’il traiterait ces problèmes s’il venait à diriger le pays.

En novembre, l’ancien Premier ministre Ehud Barak aurait rencontré la cheffe de l’opposition Tzipi Livni et Yaalon à son domicile de Tel Aviv, laissant planer un doute sur une éventuelle alliance politique de centre-gauche. Barak et Livni s’étaient rencontrés en matinée, et Yaalon s’était rendu chez Barak dans l’après-midi, avait rapporté la Dixième chaîne à l’époque.

Les chefs des partis de la coalition ont annoncé mercredi dans un communiqué conjoint qu’ils dissolvaient le gouvernement et fixaient des élections au 9 avril, à quelques mois de la date initialement prévue, en novembre 2019.

Barak a déclaré lundi qu’il effectuerait un retour en politique si un bloc politique de centre-gauche se former pour rivaliser avec le Likud de Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...