Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Yémen : les Houthis pro-Iran tirent un missile sur un cargo en mer Rouge

Les supplétifs de l'Iran ont déclaré qu'ils prendraient pour cible tout navire naviguant au large des côtes du Yémen et ayant des liens avec Israël

L'île de Mayun dans le détroit de Bab el-Mandeb et la partie continentale du Yémen, sur une photo satellite publiée le 8 mai 2021. (Crédit : Planet Labs Inc. via AP)
L'île de Mayun dans le détroit de Bab el-Mandeb et la partie continentale du Yémen, sur une photo satellite publiée le 8 mai 2021. (Crédit : Planet Labs Inc. via AP)

Les rebelles Houthis du Yémen ont raté leur cible jeudi quand ils ont tiré un missile sur un cargo en mer rouge, ont déclaré un responsable américain et une société de renseignement privée.

Le géant danois du transport maritime Maersk, le Maersk Gibraltar, a indiqué de son côté jeudi qu’un de ses porte-containers a été victime d’un « incident » en mer Rouge, deux jours après une attaque contre un pétrolier norvégien.

« Nous travaillons toujours à établir les faits de l’incident. La sécurité de notre équipage et de notre navire est notre priorité absolue et toutes les mesures de sécurité possibles sont prises pour garantir que nous les mettons hors de danger », a écrit Maersk dans un communiqué, estimant « les récentes attaques contre des navires commerciaux dans le détroit de Bad al-Mandab (…) extrêmement préoccupantes ».

« Nous avons des informations selon lesquelles un missile a été tiré sur le Maersk Gibraltar depuis une zone du Yémen contrôlée par les Houthis », a indiqué un responsable américain sous couvert de l’anonymat, ajoutant que le missile a « manqué le navire » et est tombé dans l’eau.

La société de renseignement Ambrey a déclaré que le navire battant pavillon de Hong-Kong et appartenant aux Îles Marshall avait essuyé des tirs à 45 milles marins de la côte de Mocha, et que l’équipage était indemne.

« Ambrey croit savoir que la société mère a coopéré avec un transporteur israélien, mais il n’a pas été établi que ce navire était exploité par Israël au moment de la rédaction de ce communiqué », a-t-elle écrit.

Les rebelles Houthis ont déclaré qu’ils prendraient pour cible tout navire naviguant au large des côtes du Yémen et ayant des liens avec Israël.

Ils n’ont pas immédiatement revendiqué le tir du missile.

L’attaque s’est produite près de Bab-el-Mandeb, le détroit entre le Yémen et l’Afrique du Nord-Est menant à la mer Rouge, une route clé vers le canal de Suez et le port d’Eilat, dans le sud d’Israël.

Le Maersk Gibraltar, un porte-conteneurs de 340 mètres construit en 2016, était en route vers l’Arabie saoudite.

Comme ils l’ont fait avec plusieurs autres navires récemment, les Houthis ont d’abord ordonné au navire d’accoster dans un port yéménite avant de tirer sur lui quand il n’a pas obtempéré, a indiqué la société de renseignement.

Les rebelles Houthis, qui contrôlent une grande partie du Yémen mais ne sont pas reconnus par la communauté internationale, font partie de ce que l’on appelle « l’axe de la résistance », soutenu par l’Iran et dressé contre Israël, un titre que se donnent les groupes terroristes islamistes anti-Israël.

Samedi, ils ont déclaré qu’ils « empêcheraient le passage des navires à destination de l’entité sioniste [Israël, NDLR] ».

Quel que soit le pavillon sous lequel les navires naviguent ou la nationalité de leurs propriétaires ou opérateurs, les navires à destination d’Israël « deviendront une cible légitime pour nos forces armées », précise la déclaration.

Des navires de guerre américains, français et britanniques patrouillent dans la zone et plusieurs missiles Houthis ont été abattus en vol.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.