Rechercher

Yomtob Kalfon dit qu’on lui a « tout offert » pour trahir la coalition

Son collègue Amichai Chikli a déclaré qu’il romprait avec le parti et ne voterait pas pour le budget

Yomtob Chai Kalfon s'exprime lors d'une marche de protestation organisée par "Women in Green" autour des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, appelant l'État à faire du mont du Temple sous contrôle israélien et permettant aux Juifs d'y prier, à la veille de Tisha Be'Av, un Jour de deuil juif, le 17 juillet 2021. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Yomtob Chai Kalfon s'exprime lors d'une marche de protestation organisée par "Women in Green" autour des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, appelant l'État à faire du mont du Temple sous contrôle israélien et permettant aux Juifs d'y prier, à la veille de Tisha Be'Av, un Jour de deuil juif, le 17 juillet 2021. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Alors que les derniers débats sur l’approbation d’un budget de l’État ont eu lieu mardi à la Knesset, un législateur de Yamina a déclaré qu’il voterait bien en faveur de la législation.

« Je vous rassure, je voterai en faveur du budget », a déclaré Yomtob Kalfon dans une interview accordée à la Douzième chaine. « Le budget est bon pour le peuple d’Israël, bon pour les sionistes religieux. »

« Ils m’approchent pour des raisons idéologiques, ce n’est pas un secret », a déclaré Kalfon à propos des législateurs de l’opposition qui tentent de torpiller les procédures budgétaires pour faire tomber le gouvernement.

« J’ai reçu beaucoup d’offres. Mis à part le poste de Premier ministre, ils m’ont tout offert. Il semble qu’ils aient approché d’autres membres de la coalition, ils essaient tout, mais pour autant que je sache, cela ne fonctionnera pas », a déclaré Kalfon. « Le budget sera adopté et l’opposition y restera pendant de nombreuses années. »

La composition diversifiée du gouvernement dirigé par le Premier ministre Naftali Bennett – composé de partis de droite, centristes et de gauche – complique les efforts pour adopter un budget, avec l’opposition d’un seul législateur théoriquement capable de faire tomber l’étroite coalition.

Le député de Yamina Amichai Chikli lors de la cérémonie de prestation de serment à la Knesset, le 5 avril 2021. (Crédit :Olivier Fitousi/Flash90)

Le législateur Amichai Chikli, également membre du parti Yamina de Bennett, a déclaré samedi qu’il ne voterait pas avec la coalition en faveur du budget. Chikli a également voté contre la création de la coalition en juin. Sans son vote, la coalition compte 61 membres sur les 120 sièges de la Knesset.

« Je ne fais pas de calculs d’intérêt personnel, et il n’y a pas d’accord par lequel je soutiendrai le budget », a déclaré Chikli à laDouzième chaîne. Il a également déclaré que son parti n’avait pas essayé de discuter du budget avec lui et n’avait pas tenté d’obtenir son soutien.

Chikli a affirmé, sans aucune preuve, que l’argent mis de côté dans le budget pour des projets dans la communauté arabe serait plutôt utilisé pour la « radicalisation ».

Les législateurs de droite de la coalition ont été ciblés parce qu’ils sont idéologiquement plus proches de l’opposition, qui est dirigée par le parti de droite Likud de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, et ont eu des désaccords avec les législateurs de gauche et arabes du gouvernement.

Des militants de droite le gouvernement à Tel Aviv, le 2 novembre 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Des milliers de manifestants de droite se sont rassemblés mardi soir à Tel Aviv contre le gouvernement et les efforts pour faire adopter le budget.

Les débats marathon sur l’approbation d’un budget de l’État ont commencé mardi à la Knesset, le gouvernement visant à briser une période de 3 ans et demi au cours de laquelle aucun budget national n’a été adopté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...