Deux Palestiniens mineurs ont été appréhendés par les autorités israéliennes samedi alors qu’ils essayaient de faire passer des oiseaux chanteurs clandestinement en Cisjordanie depuis la Jordanie. Ils avaient dissimulé les volatiles dans leurs pantalons.

Les deux mineurs, un adolescent de Hébron et une jeune fille originaire de Ramallah, ont éveillé les soupçons des services chargés de la sécurité au poste-frontière d’Allenby lorsque les gardes ont entendu des pépiements qui semblaient s’échapper de leurs pantalons.

Une fouille au corps des deux mineurs a permis la découverte de douzaines de chardonnerets qui y étaient dissimulés, selon le rapport officiel.

Les chardonnerets sont de petits oiseaux originaires de la région, et recherchés pour la beauté de leur chant. Ils sont souvent croisés avec des canaris afin de produire un pépiement plus agréable.

Le prix d’un chardonneret sauvage peut atteindre la somme de 150 shekels, tandis qu’un oiseau résultant d’un croisement entre un chardonneret et un canari peut coûter entre 500 shekels et 1 500 shekels, selon le site d’information Ynet.

Les gardes qui ont trouvé les oiseaux ont été surpris par le nombre que les deux adolescents avaient tenté de dissimuler. Selon certaines informations, chacun d’entre eux avait réussi à en cacher 19 dans son pantalon.

Les oiseaux ont ensuite été libérés par les gardes et les deux mineurs ont été remis aux représentants du ministère de l’Agriculture, qui les interrogeront.

Au mois de décembre, les gardes du poste-frontière d’Allenby avaient arrêté quatre Palestiniens qui tentaient de faire entrer clandestinement en Cisjordanie plus de 100 chardonnerets.

Les oiseaux avaient été confiés aux responsables du ministère de l’Agriculture avant d’être libérés en Jordanie.