L’ancienne Première dame de France et chanteuse Carla Bruni a dit être « folle d’Israël », où elle doit donner un concert le 25 mai, dans une interview publiée vendredi par un quotidien israélien.

Carla Bruni, 46 ans, a indiqué à Yediot Aharonot qu’elle était déjà venue deux fois en Israël : une fois en tant que top model, et une autre lors d’un voyage officiel de son mari, l’ex-président Nicolas Sarkozy.

« Je suis folle d’Israël », a-t-elle confié. « C’est plein de vie ».

Carla Bruni a précisé que son père était juif ainsi que l’un des grand-pères de son mari.

Son fils Aurélien, né en 2001 d’une relation avec le philosophe Raphaël Enthoven, a été à la fois circoncis et baptisé, a-t-elle ajouté.

« Son père est juif et je lui ai donné le cadeau d’un double héritage », a expliqué Carla Bruni.

« Je suis née d’une mère catholique et d’un père juif, et ce qui est important pour moi, c’est l’ouverture », a-t-elle dit, tout en précisant vivre « comme une laïque ».

L’ancienne top model a déclaré qu’elle souhaitait emmener son époux et Aurélien en Israël à l’occasion de son concert à Tel-Aviv.

« Si mon mari vient, nous resterons peut-être quelques jours de plus. Je veux emmener mon fils en Israël pour qu’il découvre » ce pays, a-t-elle dit.