La police a arrêté cinq personnes lundi qui auraient menacé de blesser un jeune Arabe israélien qui soutient la campagne israélienne pour retrouver et sauver les trois adolescents israéliens enlevés.

Les suspects sont d’Umm al-Fahm et du quartier d’Abu Tor de Jérusalem et l’enquête sur les menaces est en cours, a indiqué la police.

Yihye Zakaria Mahameed, un résident de 17 ans d’Umm al-Fahm, affronte de vives critiques et de menaces de mort féroces de ses pairs, après avoir publié une photo de lui sur Facebook tenant un drapeau israélien et un panneau « Bring Back Our Boys » il y a deux semaines.

La photo a été faite pour montrer sa solidarité avec Naftali Fraenkel, 16 ans, Gil-ad Shaar, 16 ans et Eyal Yifrach, 19 ans, qui ont été enlevés en Cisjordanie le 12 juin.

« Je suis opposé à l’enlèvement et il y a beaucoup de résidents israéliens arabes qui soutiennent l’Etat d’Israël et le processus de paix », a-t-il déclaré au site Ynet peu de temps après avoir posté l’image.

Mahameed est allé à la police après avoir reçu des commentaires sur son fil comme « traître », « nous voulons te tuer », et « tu ne peux pas rester en vie ».

Il a raconté au site d’information qu’il avait peur de marcher pour aller à l’école. « J’ai même peur de quitter ma maison », raconte-t-il. « Je demande le retour des adolescents kidnappés. Cet [enlèvement] n’apportera pas la paix, mais ne fait que détruire le processus. La société arabe doit nous comprendre et respecter notre opinion ».

La sœur de l’adolescent a également reçu des messages intimidants sur son téléphone et affirmé qu’elle aussi avait peur d’aller à l’école.