Les ventes d’armes d’Israël vers l’Afrique ont plus que doublé de 2012 à 2013, poursuivant une tendance à la hausse sur plusieurs années, selon un quoditien israélien.

Les exportations militaires totales du pays ont baissé en 2013, mais la tendance sur la décennie passée demeure positive, selon un article paru dans Haaretz.

Israël a vendu pour 223 millions de dollars d’armes aux pays africains en 2013, à comparer aux 107 millions en 2012 et aux 127 millions en 2011. En 2009, au contraire, les ventes représentaient seulement 71 millions de dollars.

Les ventes d’armes totales représentaient en 2013 6,5 milliards de dollars, un milliard de moins que l’année précédente. Les chiffres représentent pourtant une croissance significative par rapport aux 3,5 milliards de ventes de 2005.

Le déclin sur l’année passée est principalement dû à la baisse de ventes d’armes dans le monde entier puisque les pays réduisent leur budget défense dans le cadre des mesures d’austérité.

En outre, le retrait américain d’Irak et d’Afghanistan a réduit le besoin américain pour des technologies de défense dont Israël est un fournisseur majeur.

Les pays asiatiques ont continué à être les meilleurs clients de l’armement d’Israël en achetant pour 3,9 milliards de dollars en 2013, selon Haaretz.

Les Etats-Unis et le Canada ont acheté pour un milliard de dollars d’armes en 2013, tandis que les pays d’Amérique latine en ont acheté pour 645 millions. L’Europe a dépensé 705 millions, avec une baisse d’1,6 milliards par rapport à l’année précédente.

Les transactions concernaient principalement la mise à jour d’avions, de systèmes informatiques pour les forces aériennes, de munitions, de drones et de radars, a déclaré le ministère de la Défense à Haaretz.