L’Union européenne a condamné vendredi la construction de nouveaux logements dans un quartier juif de Jérusalem-Est, prévenant que l’avenir de ses relations avec Israël dépendra de son engagement pour la paix.

Le plan de construction de ces 2 610 logements destinés aux populations juive et arabe a reçu un accord final la semaine dernière avec sa publication légale, qui précède de quelques jours le lancement des appels d’offres.

« C’est un nouveau pas très préjudiciable qui sape la perspective d’une solution des deux Etats et fait douter de l’engagement d’Israël en faveur d’une solution pacifique et négociée avec les Palestiniens », a estimé le service diplomatique de l’UE dans un communiqué.

Une solution au conflit ne pourra être trouvée « que si les parties s’abstiennent d’actions unilatérales qui changent la situation sur le terrain », a-t-il insisté, rappelant que « l’UE ne reconnaîtra pas de changements aux frontières d’avant 1967, y compris en ce qui concerne Jérusalem, sauf si les deux parties y consentent ».

« Nous soulignons que l’avenir des relations entre l’UE et Israël dépendra de l’engagement de ce dernier pour une paix durable et une solution comprenant deux Etats », a-t-il ajouté.