Berlin – « Mein Kampf » est à nouveau au sommet des ventes en Allemagne, avec la demande qui excède l’offre, à tel point qu’il est pratiquement impossible de trouver une copie.

Le pamphlet antisémite d’Adolf Hitler, qui a été publié en Allemagne plus tôt cette année sous la forme d’une édition scientifique annotée, est actuellement la deuxième meilleure vente de livre de non fiction du pays, selon une liste de best-sellers. Il est dépassé dans les ventes que par un livre sur « Les vies secrètes des arbres ».

Mais ce journaliste n’a pas pu se procurer une copie, apprenant des vendeurs d’une dizaine de librairies dans trois villes différentes que « Mein Kampf » ne peut être que pré-commandé et qu’il est indisponible pour un achat immédiat et le restera dans un avenir prévisible.

« Vous pouvez le commander, mais je ne sais pas quand il va arriver », a déclaré une vendeuse dans une librairie du célèbre grand magasin KaDeWe de Berlin au Times of Israel lors d’une visite récente.

Le 8 janvier – lorsque la nouvelle édition de « Mein Kampf » a été placé sur les étagères des librairies allemandes – l’Institut d’histoire contemporaine, qui a publié le livre, avait reçu quelque 15 000 pré-commandes.

« Nous allons donc maintenant augmenter peu à peu la circulation. Le livre sera donc disponible à tout moment », avait expliqué Simone Paulmichl, la chef du département des relations publiques de l’institut, au Times of Israel à l’époque.

Cette projection s’est avérée être incorrecte. Cherchant « Mein Kampf » sur l’ordinateur, une vendeuse au troisième étage du Mayersche Buchhandlung de Cologne s’est rendu compte que le livre était actuellement épuisé et qu’il s’était immédiatement vendu les six ou sept fois que le magasin avait reçu les livraisons.

« Il a été réimprimé six ou sept fois et nous nous sommes toujours retrouvés en rupture de stock », dit-elle. « Je ne peux même pas le commander. Je peux faire une note qui indique que vous le cherchez mais cela pourrait prendre quatre à six mois, voire plus ».

L'institut d'histoire contemporaine de Munich republie "Mein Kampf", dans une version massivement annotée en deux volumes, le 8 janvier 2016. (Crédit : autorisation)

L’institut d’histoire contemporaine de Munich republie « Mein Kampf », dans une version massivement annotée en deux volumes, le 8 janvier 2016. (Crédit : autorisation)

Le livre s’est vendu dans son magasin, a-t-elle noté, même si elle ne les a jamais mis sur les rayons. « C’est une décision prise par la hiérarchie », a expliqué la vendeuse. « Nous ne voulons pas de ce livre ici. Il n’a jamais été en rayon ; vous devez toujours le demander ».

A la grande chaîne de libraires Hugendubel, chaque branche peut décider lui-même comment exposer « Mein Kampf », a déclaré un vendeur dans une succursale du centre de Berlin. Mais pour l’instant – bien sûr – cette question n’a pas d’importance puisque là aussi le livre est actuellement en rupture de stock.

Selon Paulmichl, de l’Institut d’histoire contemporaine, un nouveau lot de livres devrait arriver à la fin du mois de février ou au début du mois de mars. « Ce n’est pas aussi dramatique qu’on vous l’a décrit » a-t-elle affirmé mardi.

Quelque 14 000 copies de « Mein Kampf » ont été vendues depuis le 8 janvier et 10 000 autres copies ont déjà été imprimées et sont prêtes à être expédiées dans les librairies, a-t-elle expliqué.

« Dans la mesure où nous publions les livres nous-mêmes et nous ne passons pas par une grande maison d’édition commerciale, les choses prennent un peu plus de temps. C’est également un livre complexe à réaliser, techniquement parlant. Il ne peut pas simplement être imprimé d’un jour à l’autre ».

Pourtant, une autre série d’impression est déjà en cours de planification, a expliqué Paulmichl, sans donner plus de précisions.

Si certaines librairies allemandes sont apparemment encore un peu mal à l’aise avec l’idée d’exposer « Mein Kampf » – qui était interdit à la vente pendant 70 ans – même dans sa nouvelle édition savante, cela ne signifie pas qu’elles évitent les livres sur Hitler, le national-socialisme ou d’autres sujets liés au sombre passé du pays.

De nombreux titres sur le Führer, l’ère nazie, son livre et la fascination du peuple allemand sur l’ensemble du sujet sont mis en évidence dans toutes les grandes librairies.

La communauté juive locale, à l’origine opposée à la nouvelle publication du pamphlet d’Hitler, dit maintenant qu’elle ne s’inquiète pas de l’intérêt à la version annotée de « Mein Kampf ».

« Il était évident que la publication de ce livre susciterait beaucoup d’intérêt. Mais l’édition annotée n’apportera pas beaucoup de joie aux néo-nazis », a indiqué Josef Schuster, le président du Conseil central des juifs en Allemagne, dans une récente interview.

« Je ne peux pas imaginer que quelqu’un lise le livre avec ses nombreuses annotations de la page 1 jusqu’à la page 2 000 », a-t-il conclu.