Un soldat de Tsahal a été poignardé dans le cou et grièvement blessé près de l’implantation de Shilo mercredi en Cisjordanie. Un deuxième soldat a lui aussi été poignardé mais n’a été légèrement blessé.

L’agresseur Palestinien a été abattu par le sergent-chef Tomer Lan, qui a été légèrement blessé dans l’attaque et a été traité sur place.

Le soldat gravement blessé, âgé de 20 ans, a reçu les premiers soins sur place et a été transporté dans un hôpital de Jérusalem, indique un ambulancier de Magen David Adom.

« Il est venu en courant vers moi en criant », a décrit Lan à la radio militaire. « Il a tiré le couteau et m’a poignardé à deux reprises dans le dos. Je me suis levé, j’ai armé mon arme et je l’ai abattu.  »

L’incident a eu lieu vers 10 heures au nord de Ramallah, sur la route 60, l’artère principale de la Cisjordanie, près du village de Turmas Aya.

Les circonstances de l’incident ne sont pas claires.

Des sources palestiniennes ont identifié l’agresseur comme étant Muhammad Karakera, 29 ans, du village voisin de Sinjil, Ynet. Les responsables sécuritaire palestiniens ont indiqué que les soldats de Tsahal ont fouillé la maison de Karakera et interrogé son père. Aucune arrestation n’a été faite pour le moment. Le corps de Karakera a été emmené à l’Institut médico-légal d’Abou Kabir.

La nuit de mercredi, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté neuf Palestiniens soupçonnés d’être impliqué dans des émeutes et des attaques terroristes contre des civils israéliens et le personnel de sécurité en Cisjordanie.

L’armée israélienne a déclaré que les personnes sont en détention pour être interroger.

La semaine dernière, un soldat de Tsahal a été poignardé par un Palestinien près de la barrière de sécurité, et a subi des blessures légères. Il a réussi à maîtriser son agresseur, qui a été arrêté et interrogé par les autorités israéliennes.