15 000 fidèles musulmans sur le mont du Temple malgré les restrictions COVID
Rechercher

15 000 fidèles musulmans sur le mont du Temple malgré les restrictions COVID

Le lieu saint a rouvert après une fermeture de 54 jours imposée par la pandémie ; le nombre de personnes gravement atteintes continue à baisser dans le pays avec les vaccinations

Des musulmans palestiniens prient devant le dôme du Rocher, sur le mont du Temple, près de la mosquée Al-Aqsa, le 12 février 2021. (Crédit :  AHMAD GHARABLI / AFP)
Des musulmans palestiniens prient devant le dôme du Rocher, sur le mont du Temple, près de la mosquée Al-Aqsa, le 12 février 2021. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)

Des milliers de fidèles musulmans se sont rassemblés sur le mont du Temple à l’occasion des prières du vendredi et en violation des directives sanitaires, qui limitent les regroupements en plein air à vingt personnes.

La chaîne publique Kan a estimé que 15 000 fidèles étaient présents et des photos montrent les participants serrés les uns contre les autres, un grand nombre ne portant pas de masque.

Le média d’information Arutz Sheva a noté que les forces israéliennes de sécurité avaient empêché des dizaines de Palestiniens d’entrer sur le site connu par les musulmans sous le nom de complexe Al-Aqsa, mais que les officiers avaient été, à l’évidence, mal équipés pour empêcher l’affluence qui avait suivi.

C’était la première fois que le mont du Temple rouvrait ses portes pour les prières du vendredi après une fermeture de 45 jours entraînée par la forte hausse du nombre de malades atteints par le coronavirus, a déclaré l’AFP.

Des images ont montré une foule compacte réunie dans le complexe et à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa.

Au mois de décembre déjà, le chef de la lutte contre le coronavirus en Israël, Nachman Ash, avait reconnu que l’Etat juif n’avait pas les moyens de faire appliquer les restrictions entraînées par la pandémie sur le mont du Temple où se rassemblent des dizaines de milliers de fidèles musulmans tous les vendredis.

« Il n’y a aucune solution », avait dit Ash lors d’une réunion à huis-clos consacrée au sujet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...