2 soldates israéliennes sont entrées par erreur dans une ville de Cisjordanie
Rechercher

2 soldates israéliennes sont entrées par erreur dans une ville de Cisjordanie

Les militaires sont entrées par erreur à Tulkarem et se sont sauvées, sans avoir été blessées, après des jets de pierres sur leur véhicule

Tulkarem, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Tulkarem, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Des soldates israéliennes ont été secourues après être entrées lundi par erreur dans la ville de Tulkarem et avoir reçu des pierres sur leur véhicule, a annoncé un porte-parole de l’armée.

Quand l’armée a appris qu’elles étaient entrées dans la ville, les troupes de la Coordination des activités gouvernementales dans les territoires, qui dépend du ministère de la Défense, accompagnées de forces de police, se sont rendues sur place pour évacuer les soldates.

Une fois évacuées de Tulkarem, les soldates « ont été placées en garde à vue auprès des autorités de l’armée » a déclaré un porte-parole de l’armée.

Le porte-parole a ajouté que l’armée ne savait pas encore comment les soldates étaient entrées par erreur dans la ville.

« Une enquête sera lancée sur l’incident », a annoncé l’armée.

En mars dernier, deux soldats israéliens étaient entrés par accident avec leur véhicule militaire dans le camp de réfugiés de Qalandiya, entraînant des tirs mortels entre des palestiniens et les forces armées venues les secourir.

Les soldats auraient été guidés dans ce camp par le fameux GPS Israélien, Waze. Alors que les soldats étaient à bord de leur véhicule, un groupe de palestiniens les avaient attaqués, jetant des pierres et des grenades sur le véhicule. La jeep avait pris feu et ils avaient dû se sauver.

Un déploiement de forces armées avait été dépêché sur les lieux, provoquant de violents affrontements entre l’armée et des palestiniens, blessant 10 civils et causant la mort d’une personne, en mars dernier.

Waze a également été incriminé suite à un problème technique ayant conduit des personnes utilisant l’application sur une autoroute inondée de Tel Aviv en 2013.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...