Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

3 jeunes hommes blessés dans une attaque à la voiture-bélier en Cisjordanie

Selon le Magen David Adom, l'une des trois victimes a été grièvement blessée. Ils ont été emmenés à l'hôpital ; Le terroriste a été neutralisé

Scène d'un attentat à la voiture-bélier. (Crédit : capture d'écran)
Scène d'un attentat à la voiture-bélier. (Crédit : capture d'écran)

Trois personnes ont été blessées samedi en Cisjordanie dans une attaque à la voiture-bélier dont l’auteur présumé a été tué par des soldats israéliens, selon l’armée israélienne et les services de secours.

Selon le Magen David Adom, trois hommes ont été blessés, dont un grièvement. Ils ont été emmenés à l’hôpital.

L’armée a indiqué qu’un « terroriste » avait mené une attaque à la voiture-bélier dans la ville de Beit Ummar, dans le sud de la Cisjordanie, avant d’être neutralisé.

Un porte-parole a confirmé ensuite à l’AFP sa mort.

Aucun détail n’était dans l’immédiat disponible sur l’identité de l’assaillant présumé.

Beit Ummar est située à quelques kilomètres au nord de la ville de Hébron, en Cisjordanie.

La police israélienne avait affirmé plus tôt samedi avoir abattu un Arabe israélien qui s’était emparé selon elle de l’arme d’un policier et avait tiré avec dans la Vieille Ville de Jérusalem.

L’homme tué a été identifié comme Mohammed al-Assibi, un étudiant en médecine de 26 ans qui habitait Houra, ville bédouine du sud d’Israël. Sa famille a rejeté la version de la police et demandé à voir les images de caméras de surveillance, selon des médias locaux.

La police a dit qu’il n’y en avait pas.

Mansour Abbas, le chef du parti arabe israélien Raam, représenté au Parlement, a contesté la réponse de la police selon laquelle il n’y avait pas d’images de vidéo surveillance de l’incident.

« C’est une tentative pour cacher la réalité », a-t-il dit sur Twitter, réclamant l’ouverture immédiate d’une enquête.

Le Haut comité de suivi, une organisation représentant la minorité arabe israélienne, a annoncé « une grève générale et un jour de deuil » dimanche à la suite de « l’exécution » de Mohammed al-Assibi.

La police a maintenu sa version des évènements et a diffusé un autre communiqué affirmant que « l’attaque elle-même n’a pas été enregistrée par des caméras de sécurité ou sur celles portés par les policiers ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.