3 nouveaux extrémistes juifs arrêtés en Cisjordanie
Rechercher

3 nouveaux extrémistes juifs arrêtés en Cisjordanie

Le Shin Bet a interpellé les suspects - dont deux mineurs - dans un avant-poste de Cisjordanie pour un incident qui n'a pas été divulgué

Vue sur l'implantation de Yitzhar, en mai 2013. (Crédit : Mandy Hechtman/Flash90)
Vue sur l'implantation de Yitzhar, en mai 2013. (Crédit : Mandy Hechtman/Flash90)

Le service de sécurité intérieure Shin Bet a arrêté trois suspects juifs dans un coup de filet suite à un récent incendie criminel en Cisjordanie, a rapporté jeudi la radio israélienne.
 
Les trois – deux mineurs et un adulte – ont été appréhendés dans un avant-poste dans la région de Binyamin, au nord de Jérusalem, et emmenés dans un centre de Shin Bet pour interrogatoire dans le cadre d’une enquête sur un récent incident dont les détails n’ont pas été divulgués.

L’ONG Honenu, qui représente souvent des suspects juifs accusés de crimes nationalistes, a déclaré qu’il a été interdit aux trois suspects de rencontrer leurs avocats.

Les détails de l’enquête ont été placés sous stricte ordonnance de non-publication.

Les nouvelles arrestations font suite à une série d’autres arrestations de militants d’extrême-droite, dans le cadre d’une répression contre les idéologues juifs fondamentalistes dans le sillage d’un incendie criminel mortel commis le 31 juillet dans un village palestinien en Cisjordanie le 31 Juillet dans lequel ont péri un bébé et son père – et dont on pense qu’il aurait pu être perprétré par des Juifs.

Israël a autorisé la détention sans procès pendant six mois de trois activistes juifs, Meir Ettinger, le petit-fils du rabbin israélo-américain ultranationaliste Meir Kahane; Mordechai Mayer; et Eviatar Slonim. Selon le Shin Bet, Ettinger serait lié à l’incendie de l’Eglise de la Multiplication en Galilée au mois de juillet.

Plus d’une douzaine de suspects juifs ont été arrêtés au cours des deux dernières semaines, dans le cadre de coups de filet des services de sécurité dans des implantations et avant-postes en Cisjordanie.

Après l’arrestation d’Ettinger la semaine dernière, le Shin Bet a déclaré qu’il le detenait pour «sa participation à une organisation extrémiste juive. » Le service de sécurité accuse Ettinger de diriger un mouvement extrémiste qui cherche à amener une «rédemption» religieuse en attaquant des sites chrétiens et palestiniens.

La détention sans procès est considérée comme une méthode dure et controversée, utilisée par certains gouvernements occidentaux pour combattre la menace de la terreur quand il n’y a pas suffisamment de preuves contre un suspect pour justifier un procès criminel. En Israël, les suspects peuvent être détenus indéfiniment,pour des périodes de six mois renouvelables.

Times of Israel Staff a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...