300 cerf-volants flanqués de cocktails Molotov lancés depuis Gaza en un mois
Rechercher

300 cerf-volants flanqués de cocktails Molotov lancés depuis Gaza en un mois

Des infiltrés gazaouis sont retournés dans la bande face aux tirs de l'armée après avoir installé une bombe incendiaire. Aucun blessé ne serait à déplorer

Un Gazaoui avec une pince coupante dans une vidéo des violences du 14 mai diffusée par Tsahal (Crédit : armée israélienne)
Un Gazaoui avec une pince coupante dans une vidéo des violences du 14 mai diffusée par Tsahal (Crédit : armée israélienne)

Les soldats de l’armée israélienne ont identifié samedi un groupe de quatre personnes qui avaient traversé la clôture de sécurité vers Israël depuis la bande de Gaza.

Les soldats ont ouvert le feu sur les individus qui sont alors retournés de l’autre côté de la clôture. Aucun blessé n’a été à déplorer lors de cet incident qui est survenu samedi dans la matinée.

Les quatre hommes ont jeté une bombe incendiaire et ils ont laissé une tente en Israël, a fait savoir l’armée, avec le message : « Marche du retour : Le retour vers les terres de Palestine ».

Cette infiltration a été l’une des nombreuses tentatives pendant le week-end d’ouvrir des brèches dans la frontière et d’endommager la clôture de sécurité, a fait savoir l’armée.

Des douzaines de cerfs-volants enflammés ont été lancés de l’autre côté de la frontière pendant le week-end, allumant plusieurs feux dans les champs israéliens, a rapporté samedi soir la chaîne Hadashot. Ce dernier mois, 3 000 cerf-volants d’attaque ont été lancés de l’autre côté de la frontière, a fait savoir le reportage, déclenchant 100 incendies.

Depuis le 30 mars, des dizaines de milliers de Palestiniens ont pris part à un mouvement de protestation hebdomadaire qui, selon Israël, a été orchestré par le Hamas et a été utilisé comme couverture pour des tentatives d’attentats terroristes et des brèches dans la clôture frontalière.

Les manifestations violentes devaient s’achever le 15 mai mais les leaders du Hamas ont indiqué qu’ils souhaitaient qu’elles continuent dans le temps.

Plus de 10 000 Gazaouis ont participé aux manifestations vendredi et samedi, a indiqué le reportage diffusé par la chaîne.

Ces manifestations ont connu leur apogée le 14 mai quand les Etats-Unis ont transféré leur ambassade à Jérusalem et au moins 60 Palestiniens ont été tués lors d’affrontements – presque tous des membres du Hamas, a reconnu le groupe terroriste.

Ces dernières semaines, les Gazaouis ont lancé des cerf-volants vers Israël auxquels avaient été accrochés des cocktails molotov et des containers de carburant, mettant le feu à de vastes parcelles de terre.

Vendredi, des vents forts ont entravé les tentatives visant à contrôler des incendies qui avaient éclaté en trois points à proximité du kibboutz Kissufim, le long de la frontière avec Gaza, après que des cerf-volants en feu ont été envoyés en Israël depuis l’enclave côtière.

Les militaires ont commencé à mettre en oeuvre de nouvelles mesures pour combattre ces agressions, avec notamment des options tirées des réponses de l’armée aux lancements de roquette et autres attentats terroristes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...