Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

31 camions transportant de la nourriture sont entrés dans le nord de Gaza – COGAT

"Il n'y a pas de limite à la quantité d'aide humanitaire pour les civils de Gaza," a indiqué l'organisme en charge de la liaison militaire avec les Palestiniens

Un camion chargé d'aide humanitaire à destination de la bande de Gaza, au poste-frontière de Kerem Shalom, le 15 janvier 2023. (Crédit : COGAT)
Un camion chargé d'aide humanitaire à destination de la bande de Gaza, au poste-frontière de Kerem Shalom, le 15 janvier 2023. (Crédit : COGAT)

Un convoi de 31 camions transportant de la nourriture est entré dans le nord de la bande de Gaza, selon le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens (COGAT), chargé de la liaison militaire avec les Palestiniens.

Le COGAT indique que près de 50 camions se sont rendus dans la partie nord de l’enclave au cours des trois derniers jours, et ajoute « qu’il n’y a pas de limite à la quantité d’aide humanitaire pour les civils de Gaza ».

Le nord de la bande de Gaza est en proie à une crise humanitaire de plus en plus grave, les agences d’aide n’étant pas en mesure d’entrer dans la zone en raison des combats et du pillage frénétique des quelques camions qui tentent d’y pénétrer.

Israël a nié être responsable du faible nombre de camions entrant dans l’enclave et a rejeté la faute sur les organisations humanitaires opérant à l’intérieur de Gaza, affirmant que des centaines de camions remplis d’aide sont immobilisés du côté palestinien du point de passage de Kerem Shalom. L’ONU, quant à elle, a déclaré qu’elle ne pouvait pas toujours atteindre les camions au point de passage parce qu’il est parfois trop risqué.

Les camions transportant de l’aide vers Gaza ont été bloqués par intermittence à Kerem Shalom par des manifestants israéliens qui s’opposaient à l’envoi d’aide humanitaire dans la bande de Gaza alors que des otages étaient toujours détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

En outre, Israël accuse depuis longtemps le Hamas de s’approprier et de voler l’aide à une population civile de plus en plus en proie au désespoir.

Cette semaine, le Programme alimentaire mondial a déclaré que ses équipes avaient fait état d’un « niveau de désespoir sans précédent » à Gaza, tandis que les Nations unies ont averti que 2,2 millions de personnes étaient au bord de la famine.

La guerre a éclaté lorsque des terroristes dirigés par le Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 253 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.