34 sénateurs démocrates demandent à Trump de rétablir l’aide aux Palestiniens
Rechercher

34 sénateurs démocrates demandent à Trump de rétablir l’aide aux Palestiniens

La stratégie du président, qui a bloqué l’aide humanitaire afin de forcer l’AP à négocier, est malvenue et se retournera contre elle, ont averti les législateurs

La sénatrice Dianne Feinstein (démocrate de Californie) s'adressant aux journalistes à Washington, le 15 février 2018. (Alex Wong / Getty Images via JTA)
La sénatrice Dianne Feinstein (démocrate de Californie) s'adressant aux journalistes à Washington, le 15 février 2018. (Alex Wong / Getty Images via JTA)

WASHINGTON – Deux tiers des démocrates du Sénat, soit un tiers de l’ensemble du corps des sénateurs, ont signé une lettre adressée au président américain Donald Trump, le pressant de rétablir l’aide aux Palestiniens, affirmant que les coupes financières risquaient d’aggraver les tensions dans la région.

« La suppression des fonds pour des programmes qui fournissent de l’eau potable, de la nourriture, une éducation et des services médicaux aux Palestiniens exacerbera la pauvreté, alimentera l’extrémisme, réduira encore les chances d’un futur accord de paix et menacera la sécurité d’Israël », avertit la lettre envoyée vendredi et signée par 34 sénateurs démocrates.

Parmi les coupes de Trump, qui pénalisent les Palestiniens pour avoir boycotté l’administration américaine après qu’elle a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, une aide de 200 millions de dollars aux Palestiniens et 300 millions de dollars à l’UNRWA, l’agence des Nations unies qui aide les réfugiés palestiniens et leurs descendants, ont été supprimées.

La lettre indiquait que le Congrès avait autorisé cette aide humanitaire et qu’elle n’allait pas directement à l’Autorité palestinienne.

Un Palestinien transporte des sacs de farine devant un centre de distribution d’aide de l’UNRWA, l’agence de travaux et de secours des Nations unies chargée des réfugiés palestiniens, à Khan Younis, dans le centre de la bande de Gaza, le 4 septembre 2018. (Crédit : Said Khatib/AFP)

« Nous sommes profondément préoccupés par le fait que votre stratégie visant à forcer l’Autorité palestinienne à revenir à la table des négociations refuse une aide humanitaire aux femmes et aux enfants, ce qui est malvenu et destiné à se retourner contre elle », indique la lettre.

« Vos coupes saperaient ceux qui recherchent une résolution pacifique et renforcent le Hamas et d’autres extrémistes dans la bande de Gaza, alors que la crise humanitaire s’aggrave. »

La lettre était soutenue par J Street, groupe politique libéral juif pour le Moyen-Orient. « En exacerbant le cauchemar humanitaire à Gaza, ces compressions encouragent l’instabilité et augmentent la menace pour la sécurité des Israéliens », a déclaré le groupe dans un communiqué, ajoutant que « l’administration Trump continue à compromettre les perspectives d’une solution à deux États et à promouvoir l’agenda de l’extrême droite israélienne.

La lettre a été initiée par les sénateurs Chris Van Hollen, Dianne Feinstein et Chris Coons. Parmi les signataires juifs figurent Dianne Feinstein, le sénateur Bernie Sanders et le sénateur Brian Schatz.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...