Troisième versement de fonds qataris pour le Hamas prévu cette semaine
Rechercher

Troisième versement de fonds qataris pour le Hamas prévu cette semaine

Un diplomate qatari assure que les aides de son pays arriveront cette semaine dans la Bande de Gaza

Mohammad al-Amadi, envoyé du Qatar dans la bande de Gaza, lors de l'inauguration du nouveau quartier de Hamad, dans l'enclave palestinienne, le 16 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran/YouTube)
Mohammad al-Amadi, envoyé du Qatar dans la bande de Gaza, lors de l'inauguration du nouveau quartier de Hamad, dans l'enclave palestinienne, le 16 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran/YouTube)

Les 15 derniers millions de dollars promis par le Qatar au Hamas pour la bande de Gaza seront transférés cette semaine, a indiqué dimanche un diplomate qatari à l’agence Reuters.

Le 7 janvier, Israël aurait demandé au Qatar de retarder son virement mensuel après le tir d’une roquette dans le sud d’Israël depuis l’enclave côtière.

« En raison des violences à la frontière, le gouvernement israélien a demandé son report. L’accord stipule que le transfert de fonds est conditionné à l’absence ou presque de violence là-bas, donc [Israël] a approuvé le versement de la troisième tranche vendredi dernier, » a fait savoir à Reuters Mohammed al-Emadi, le responsable du Comité national pour la reconstruction de Gaza.

« Il est prévu que nous venions à Gaza avant la fin de la semaine, le plus probablement dans la nuit de mercredi », a indiqué à l’AFP l’ambassadeur dans un message depuis Doha.

« Nous allons ainsi effectuer le troisième versement », a-t-il ajouté, faisant référence à deux précédentes sommes d’argent versées ces derniers mois.

Ces fonds sont destinés à payer les salaires d’environ 40 000 fonctionnaires et à aider les familles pauvres résidant dans cette enclave soumise depuis plus de dix ans au contrôle du groupe terroriste palestinien du Hamas, entraînant de sévères restrictions israéliennes pour éviter tout détournement de matériel à des fins terroristes.

Cet argent est transféré avec l’aval d’Israël qui cherche à dissiper les tensions ayant failli déclencher un nouveau conflit ouvert en novembre dernier.

Ces versements ont été autorisés à la suite d’une trêve informelle, négociée par l’Egypte, entre l’Etat hébreu et le Hamas, qui se sont livrés trois guerres depuis 2008.

Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé lundi à trouver une « solution immédiate » à la pénurie de carburant qui risque de provoquer la fermeture « imminente » de certains des hôpitaux publics de Gaza.

Lors des fréquentes coupures d’électricité, les 14 hôpitaux publics de Gaza recourent à des générateurs alimentés par du carburant, dont les réserves pourraient être épuisées dans « quelques jours », selon l’OMS.

« Des réductions drastiques de services, y compris la fermeture de salles et d’hôpitaux sont imminentes », selon l’organisation qui estime que des centaines de patients pourraient être affectés.

En plus de contribuer à payer l’administration du Hamas, le Qatar a financé des livraisons de fioul ayant augmenté l’approvisionnement en électricité du territoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...