Rechercher

3e nuit consécutive de heurts entre la police et les manifestants à Jérusalem-Est

Les policiers ont signalé des troubles à Silwan et à Sur Baher alors que la fête de Rosh HaShana touchait à sa fin

Des Palestiniens se disputent avec des agents de la police des frontières israélienne à la Porte des Lions, dans la vieille ville de Jérusalem, le 26 septembre 2022. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)
Des Palestiniens se disputent avec des agents de la police des frontières israélienne à la Porte des Lions, dans la vieille ville de Jérusalem, le 26 septembre 2022. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)

La police s’est heurtée à des émeutiers à Jérusalem-Est dans la nuit de mardi à mercredi, selon les autorités, ce qui constitue la dernière confrontation en date dans la capitale depuis plusieurs jours.

Selon la police, les manifestants des quartiers de Sur Baher et de Silwan ont lancé des pierres et tiré des pétards sur les officiers et ont mis le feu à des bennes à ordures. La police a déclaré avoir utilisé des moyens non létaux pour disperser les participants.

La chaîne publique Kan a rapporté mardi que la police pensait que les troubles pourraient se poursuivre pendant des semaines, les forces de l’ordre constatant une augmentation des incitations à la violence autour du mont du Temple.

La soirée de mardi a été la troisième nuit consécutive de violence dans la capitale, à la fin de la fête de Rosh HaShana.

Ces derniers jours, plusieurs affrontements violents ont eu lieu entre des émeutiers palestiniens et la police à Jérusalem-Est et dans la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple.

La présence policière avait été renforcée avant la fête, les tensions étant déjà fortes ces derniers mois en raison de la répression du terrorisme en Cisjordanie, et de craintes d’attaques terroristes pendant les fêtes du Nouvel an juif.

Mardi, le chef de la police israélienne Yaakov Shabtai s’est rendu au mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

« Jusqu’à présent, les incidents à Jérusalem sont contenus », a assuré Shabtai. « Nous sommes prêts à tous les scénarios. »

Dans la journée de lundi, la police avait arrêté 14 personnes soupçonnées d’avoir provoqué des émeutes et des troubles à l’ordre public dans la Vieille Ville de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...