40 anciens diplomates brésiliens s’opposent à ce que Dayan soit l’ambassadeur d’Israël
Rechercher

40 anciens diplomates brésiliens s’opposent à ce que Dayan soit l’ambassadeur d’Israël

Citant des liens forts avec Jérusalem, d’anciens envoyés décrient la « rupture des pratiques diplomatiques » dans la nomination de l’ancien leader des implantations

Dani Dayan participe à un panel de discussion à la Conférence sur la démocratie d'Israël à Tel-Aviv, le 17 février 2015 (Crédit : Amir Levy / Flash90)
Dani Dayan participe à un panel de discussion à la Conférence sur la démocratie d'Israël à Tel-Aviv, le 17 février 2015 (Crédit : Amir Levy / Flash90)

RIO DE JANEIRO – Un groupe de 40 diplomates brésiliens retraités ont signé un communiqué contre la nomination controversée par Israël de l’ancien résident des implantations Danny Dayan comme ambassadeur au Brésil.

Les diplomates de carrière pensent que le protocole a été contourné puisque la nomination n’a été précédée par aucune communication avec le ministère des Affaires Etrangères brésilien, ni par aucune présentation des lettres de créances de Dayan pour un accord sur sa nomination.

« Nous considérons que c’est inacceptable. La rupture des pratiques diplomatiques semble avoir été volontaire, ont écrit les diplomates retraités dans un communiqué daté de vendredi. Nous soutenons la position du gouvernement brésilien sur ce sujet et souhaitons que l’épisode en cours soit rapidement surmonté, pour que nous puissions, ensemble, raffermir les liens enter nos deux pays ».

Les diplomates s’opposent à un commentaire du sénateur Marcelo Crivella, qui a déclaré la semaine dernière que rejeter Dayan serait adresser un message pro-boycott et que « le fait qu’il défende les implantations en Cisjordanie est un motif faible pour un tel manque de courtoisie et tant d’incapacité politique ».

La présidente du Brésil Dilma Rousseff  (Crédit photo: EVARISTO SA / AFP)
La présidente du Brésil Dilma Rousseff (Crédit photo: EVARISTO SA / AFP)

Israël devrait retirer le nom de Dayan pour être son ambassadeur au Brésil, mettant fin à une querelle diplomatique de cinq mois.

Le gouvernement brésilien est resté silencieux sur le choix du Premier ministre Benjamin Netanyahu, pour signaler un rejet officiel de Dayan, qui pourrait prendre le poste de consul général à Los Angeles ou à New York.

Les 40 diplomates ont ouvert leur communiqué en rappelant les souvenirs de l’ambassadeur Luis Martins de Sousa Dantas, l’un des deux Justes parmi les nations brésiliens reconnus par le mémorial et musée de l’Holocauste à Jérusalem, Yad Vashem, qui a sauvé des centaines de juifs de l’Holocauste, et d’Oswaldo Aranha, le diplomate brésilien qui présidait la session des Nations unies qui a créé l’Etat d’Israël en 1947.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...