Rechercher

5 olim, dont une Française, honorés pour leurs contributions à la société israélienne

Des immigrants originaires de Russie, d'Ukraine, de France, d'Éthiopie et d'Argentine ont été récompensés pour leur travail en faveur des soins de santé, du sport et de la culture

De gauche à droite : Le Dr. Sefefe Aitchek, la Dr. Irene-Rina Fremont, Leonardo Oros Duek, le président Isaac Herzog, la ministre Pnina Tamano-Shata, le président de la commission du prix, Yossi Alfi, Vladimir Cohen et Kira Radinsky posant à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 1er décembre 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom)
De gauche à droite : Le Dr. Sefefe Aitchek, la Dr. Irene-Rina Fremont, Leonardo Oros Duek, le président Isaac Herzog, la ministre Pnina Tamano-Shata, le président de la commission du prix, Yossi Alfi, Vladimir Cohen et Kira Radinsky posant à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 1er décembre 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom)

L’acteur d’origine russe, Vladimir Friedman, et l’inventrice d’origine ukrainienne, Kira Radinsky, une jeune pionnière dans le domaine de l’exploration prédictive des données, ont été honorés jeudi pour leurs contributions à la société israélienne en tant qu’olim (immigrants) dans le pays.

Deux médecins nés en France et en Éthiopie et un taekwondoïste d’origine argentine, leader mondial dans la mise à disposition de ce sport pour les enfants en situation de handicap, ont également reçu un prix annuel récompensant les olim qui ont eu un impact sur l’État depuis leur arrivée en Israël.

Les prix ont été remis lors d’une cérémonie qui s’est déroulée jeudi à la résidence présidentielle , en présence du président Isaac Herzog et de la ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata.

« Israël ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans l’immigration, ni en nombre ni en qualité », a déclaré Herzog lors de la cérémonie.

Friedman est un pilier de la scène théâtrale israélienne depuis son arrivée en 1991. Il a également joué dans plusieurs films primés, dont le film « Golden Voice » de 2017, qui raconte l’histoire d’un couple de Russes qui s’installe en Israël dans le cadre de l’afflux d’immigrants de l’ancienne Union soviétique au début des années 1990.

A LIRE : « Golden Voices », ou comment trouver sa voie(x) en Israël

Radinsky a été honorée pour son travail à la tête de Diagnostic Robotics, qui utilise le big data et l’intelligence artificielle (IA) pour améliorer les soins de santé. La native de Kiev, qui a déménagé en Israël en 1990 à l’âge de 4 ans et a reçu un doctorat du Technion à l’âge de 26 ans, a été récompensée dans le monde entier pour ses recherches utilisant des algorithmes pour prédire les résultats, étant nommée dans la liste des 35 jeunes innovateurs de moins de 35 ans du MIT en 2013 et dans celle des Forbes Under 30 en 2015.

La Dr. Irene-Rina Fremont, au centre, avec le président Isaac Herzog, à droite, et la ministre Pnina Tamano-Shata, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 1er décembre 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom)

La Dr. Irène-Rina Fremont, leadeuse dans le domaine de la pharmacovigilance, a également été honorée pour son travail à l’amélioration des soins de santé. Dr. Fremont a quitté la France pour s’installer en Israël en 2013 et a créé une section israélienne de la Société internationale de pharmacovigilance. Elle est également cofondatrice d’Eranim, la société israélienne pour la sécurité des médicaments et des vaccins.

Dr. Sefefe Aitchek, qui a quitté l’Éthiopie pour s’installer en Israël en 1987, a été récompensé pour son travail en matière de santé préventive dans la communauté amharique. Entre autres activités, Dr. Aitchek a contribué à la création de Tene Briout, qui a été le premier à offrir des soins de santé aux olim éthiopiens et à leurs familles.

Le Dr. Sefefe Aitchek, au centre, avec le président Isaac Herzog, à droite, et la ministre Pnina Tamano-Shata, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 1er décembre 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom)

Le taekwondoïste Leonardo Oros Duek, qui a quitté l’Argentine pour s’installer en Israël en 2002, a reçu le prix en reconnaissance de son travail pour faire progresser le sport en Israël et aider à promouvoir le taekwondo israélien sur la scène internationale. Il est l’auteur d’un livre sur l’accessibilité du taekwondo aux personnes en situation de handicap et est président de la All-Europe Taekwon-Do Federation et de l’Israeli Taekwon-Do Association.

Les prix ont été remis quelques jours après que le Premier ministre désigné, Benjamin Netanyahu, a conclu un accord qui donnera au seul député, Avi Maoz, de la faction homophobe d’extrême-droite Noam, le contrôle de Nativ, un programme gouvernemental chargé de faciliter l’immigration en provenance de l’ex-Union soviétique.

Des Juifs ukrainiens qui ont fui l’invasion russe priant à l’aéroport international de Chisinau, alors qu’ils se dirigent vers Israël, en Moldavie, le 6 mars 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Maoz s’est fermement prononcé contre la Loi du retour, qui offre une citoyenneté automatique à toute personne ayant au moins un grand-parent juif, à condition qu’elle ne pratique aucune autre religion, et certains craignent qu’il n’utilise la position de Nativ pour rendre le processus de preuve de l’éligibilité à la citoyenneté beaucoup plus lourd qu’il ne l’est déjà, en imposant des conditions plus strictes à l’entrée qui empêcherait certains candidats d’entrer dans le processus en cas d’ambiguïté ou d’incertitude.

Le nouveau gouvernement mis en place par Netanyahu devrait remplacer Tamano-Shata par un ministre de l’Immigration issu du parti HaTzionout HaDatit, allié à Maoz, selon un accord annoncé jeudi soir. Des informations ont indiqué que le poste serait attribué au député, Ofer Sofer.

Dans ses commentaires à la cérémonie, Tamano-Shata a rendu hommage à l’arc-en-ciel sociétal varié créé par les olim.

« Les lauréats ont fait d’Israël quelque chose de beaucoup plus beau et varié, et nous vous en remercions, ainsi que tous les nouveaux et anciens immigrants », a-t-elle déclaré.

Ce prix est distinct du prix Bonei Zion, d’une valeur de 10 000 dollars, décerné chaque année par Nefesh BeNefesh aux olim des pays anglophones qui ont eu un impact majeur sur Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.