6 Arabes israéliens et 2 Palestiniens arrêtés pour le meurtre d’un homme à Lod
Rechercher

6 Arabes israéliens et 2 Palestiniens arrêtés pour le meurtre d’un homme à Lod

Sept des hommes sont soupçonnés d'implication directe dans le meurtre d'Yigal Yehoshua le mois dernier; le huitième est soupçonné d'avoir détruit des preuves, jeté des pierres.

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Yigal Yehoshua, 56 ans, est mort après avoir été frappé à la tête par une brique alors qu'il rentrait chez lui en voiture à Lod. (Courtoisie)
Yigal Yehoshua, 56 ans, est mort après avoir été frappé à la tête par une brique alors qu'il rentrait chez lui en voiture à Lod. (Courtoisie)

Six Arabes israéliens et deux Palestiniens ont été arrêtés suite au meurtre de Yigal Yehoshua, ciblé par une grosse brique contre sa voiture au cours de violentes émeutes dans la ville de Lod, dans le centre d’Israël, le mois dernier, ont annoncé dimanche les forces de l’ordre israéliennes. Elles ont qualifié l’incident de crime « raciste et nationaliste ».

Les huit suspects ont été arrêtés au cours des dernières semaines dans le cadre d’une opération conjointe du service de sécurité Shin Bet et de la police israélienne, selon un communiqué des deux organisations.

Sept des hommes sont accusés du meurtre, tandis que le huitième devra répondre d’autres attaques au jet de pierres dans la ville et de tentative d’obstruction à l’enquête sur le meurtre, a déclaré un porte-parole du Shin Bet.

Dimanche, les procureurs du district central d’Israël ont fait part de leur intention d’inculper les sept suspects de meurtre, demandant que les hommes soient maintenus en prison pendant toute la durée de la procédure pénale.

Le Premier ministre Naftali Bennett a félicité la police et le Shin Bet pour ces arrestations. « Chaque ennemi et terroriste qui tente de nous faire du mal le saura : L’État d’Israël mettra la main sur tous les malfaiteurs tôt ou tard, et nous les traduirons en justice », a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui était Premier ministre au moment de l’attaque meurtrière, a également salué les forces de sécurité, ajoutant qu’il envoyait « des condoléances du fond de [son] cœur » à la famille de Yehoshua.

L’attaque mortelle qui a tué Yehoshua, un résident de Lod âgé de 56 ans, s’est produite le mois dernier au cours de violentes émeutes à Lod, qui ont vu de multiples cas d’agression contre des résidents juifs de la ville par des Israéliens arabes et, dans une moindre mesure, le cas inverse.

Selon la police et le Shin Bet, dans la nuit du 11 mai, les sept suspects du meurtre ont attaqué la voiture de Yehoshua après avoir décidé de « jeter des pierres sur les véhicules de Juifs innocents qui passaient dans la zone, pour un motif raciste et nationaliste. »

Des proches pleurent pendant les funérailles de Yigal Yehoshua dans la ville de Modiin, le 18 mai 2021. (Ahmad Gharabli / AFP)

Pour ce faire, selon la police, de jeunes Arabes israéliens ont partiellement bloqué les routes avec des pneus enflammés le long d’une chaussée de la ville, devant une salle d’évènements, obligeant les passants à ralentir sur leur passage.

« Les suspects se sont tenus à différents endroits sur le lieu de l’attaque et lorsqu’ils ont vu que le véhicule de Yehoshua était conduit par un Juif, ils l’ont attaqué avec force et à bout portant avec des pierres », a déclaré le Shin Bet.

Selon l’enquête, Yehoshua a été frappé et blessé par les pierres et les briques et a garé sa voiture pendant quelques instants près du site de l’attaque. Il a ensuite conduit jusqu’au parking situé sous sa maison, où il a percuté un autre véhicule en essayant de se garer, apparemment à cause de ses blessures.

« Un voisin a vu la voiture de Yehoshua percuter le véhicule garé et s’est approché de sa voiture et a trouvé [Yehoshua] blessé », a déclaré la police.

Yehoshua a été transporté d’urgence à l’hôpital Shamir voisin dans un état grave, où les médecins l’ont soigné pendant six jours avant qu’il ne succombe à ses blessures.

Une vidéo diffusée par la police israélienne (ci-dessus) montre le déroulement de l’attaque : la voiture de Yehoshua ralentit à cause des barrages routiers enflammés, puis est ciblée par des pierres et des briques. On peut ensuite le voir s’éloigner en voiture, se garer sur son parking et heurter la voiture garée. D’autres séquences filmées depuis la salle d’évènements montrent certains des suspects tentant apparemment d’effacer les enregistrements des caméras de sécurité de cette nuit-là.

La police a identifié les cinq suspects arabes israéliens de meurtre comme étant Haled Hassouna, 51 ans, Karim Bahlul, 20 ans, Yusef al-Qadhayim, 21 ans, Walid al-Qadhayim, 25 ans, et Iyad Marahla, 20 ans, et les deux suspects palestiniens comme étant Ahad Danun, 25 ans, et Kamel Deif Alla, 21 ans, qui étaient tous deux en Israël illégalement sans les permis appropriés, selon le Shin Bet.

Selon l’enquête, plusieurs des suspects – dont le huitième homme, Muhammad Hassouna, 33 ans – auraient tenté de supprimer les images des caméras de sécurité de la zone qui montraient leur implication dans l’attaque.

« L’enquête a également révélé que certains des suspects étaient impliqués dans d’autres cas graves de jets de pierres à Lod contre des Juifs », a déclaré le Shin Bet.

Les sept hommes soupçonnés d’avoir tué Yigal Yehoshua lors d’une attaque au jet de pierre le 11 mai 2021 : Dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut à gauche, Ahmad Danun, Iyad Marahla, Walid al-Qadhayim, Haled Hassouna, Karim Bahlul, Yusef al-Qadhayim et Kamel Deif Alla. (Shin Bet)

Le mois dernier, des émeutes massives ont éclaté dans de nombreuses villes israéliennes dites mixtes, celles qui abritent un grand nombre d’Arabes et de Juifs. Bien qu’elles ne soient pas sans précédent, ces violences internes ont été parmi les pires de l’histoire d’Israël, faisant remonter à la surface les conflits qui couvaient depuis longtemps entre Israéliens arabes et juifs.

Après sa mort, la famille de Yehoshua a décidé de faire don de ses organes, dont un rein reçu par une femme arabe israélienne. Randa Aweis, une chrétienne de 58 ans de Jérusalem, bénéficiaire de la greffe de rein, a remercié la famille de Yehoshua pour ce « noble acte ».

L’épouse de Yehoshua, Irena, a déclaré à la Douzième chaîne que son mari était un « modèle de coexistence ».

« Il travaillait comme électricien et réparait des maisons pour tout le monde, Arabes et Juifs », a-t-elle déclaré, affirmant que les émeutes de Lod « nous font du mal à tous. Ces incidents ne sont bons pour personne et je suis sûre que les Arabes et les Juifs s’en désolent. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...